Accueil > Bulletins > Année 2000 > Bulletin - Septembre 2000 > À Boisbeaumont, la cogénération (suite)

À Boisbeaumont, la cogénération (suite)

vendredi 1er septembre 2000, par le bureau

Dans notre bulletin de décembre 1998, nous présentions ce que nous savions de la cogénération. Les multiples interrogations laissées sans réponse avaient conduit les élus Union-IDÉES Pour Beaumont à s’abstenir sur ce dossier.

Certains avaient promis des merveilles aux habitants de BoisBeaumont. Un fait nouveau laisse planer quelques inquiétudes.

Un étrange courrier du Maire

Le 18 mai dernier, le Maire adressait un courrier à la direction d’EDF-GDF pour se plaindre du tarif excessif de la facturation du gaz à la société Dalkia chargée par la SEMIB du chauffage des logements de la ZAC du Masage. Il constate qu’au lieu de la baisse qu’il attendait (- 27 %), c’est une hausse de 1,24 % qui s’applique. On comprend cette inhabituelle véhémence quand on se rappelle les promesses avancées ... peut-être un peu légèrement.

Dans ce même courrier (que nous tenons à la disposition des lecteurs intéressés), il ajoute dans un post-scriptum, qu’il a connaissance d’un ensemble où “le prix du MWh est de 149,32 F HT au 1er avril 2000, à comparer avec 208,066 F HT au Masage, soit 28,23 % moins cher (!), sans cogénération ( !)”.

Quelles conclusions en tirer ?

Le Maire écrit : “la cogénération est-elle devenue une vraie mauvaise idée ?”, brûlant aujourd’hui ce qu’il a adoré hier.

Une fois encore, nous resterons plus calmes que lui et plus vigilants que les autres conseillers municipaux. Nous pensons qu’un tel dispositif ne peut s’analyser que sur la durée et avec tous les éléments requis d’information et de comparaison. Tel n’a pas été le cas.

Nous pouvons donc reprendre mot pour mot notre conclusion de décembre 1998 : “... les quelques minutes d’un vote au conseil municipal ne nous ont pas permis d’engager tant de Beaumontois ... Espérons que de vraies réponses interviendront assez tôt pour que ce projet ne s’achève pas en marché de dupes”.