Accueil > Bulletins > Année 2009 > Bulletin - Juin 2009 > Société Coopérative d’Habitants

Le dossier Cœur de Ville

Société Coopérative d’Habitants

jeudi 9 juillet 2009, par le bureau

Une société coopérative d’habitants regroupe des personnes qui veulent gérer et améliorer ensemble les logements qu’elles occupent dans un même immeuble ou sur un même terrain.

Les valeurs fondamentales sont la propriété collective, la sortie du système spéculatif et la démocratie.

Pourquoi de telles initiatives ont-elles vu le jour en France (Saint-Étienne, Strasbourg,…) et en Europe (du Nord pour la plupart) ?

À partir d’un constat que chacun peut faire : une spéculation immobilière échevelée provoquant la disparition de la mixité sociale, le « vide » entre le logement social souvent locatif et le logement privé et le déficit de responsabilisation des habitants entraînant une dégradation des espaces communs ont été les ferments d’une nouvelle façon de vivre son habitat : la coopérative d’habitants.

Elle souscrit à un cahier des charges dont les grandes lignes sont les suivantes :

  • respect d’un cadre juridique reposant sur les valeurs comme l’égalité (une personne, une voix), la transparence, la participation aux décisions.
  • mutualisation des moyens et des espaces (buanderie, salle polyvalente…)
  • évitement des intermédiaires.
  • propriété collective sans but lucratif interdisant la spéculation..
  • élection des gérants.

Le coopérateur acquiert des parts sociales qui lui sont remboursés quand il décidera de partir.

Les bénéficiaires sont locataires des logements dont la coopérative est propriétaire, ils établissent eux-mêmes les statuts de la coopérative et déterminent ainsi son fonctionnement interne.

Les coopératives s’inscrivent au cœur des projets de rénovation urbaine et des politiques sociales favorisant les logements en collectivité, elles génèrent un mode de vie plus écologique, plus respectueux de l’environnement. Elles trouvent naturellement leur place dans les éco-quartiers.

Remarque : afin d’éviter toute confusion et toute manœuvre politicienne, il ne s’agit que d’une information sur les coopératives d’habitants et non d’un projet municipal !!!