Accueil > Élections > Municipales > Municipales 2001 > Lettre n°4 - Février 2001 > Organiser la ville

Organiser la ville

jeudi 1er février 2001, par le bureau

Le bon développement de notre cité pour l’avenir doit concourir à mieux vivre ensemble et passe par la mise en œuvre d’une politique globale et réfléchie qui tienne compte, dans un vaste projet d’urbanisme, de l’environnement, de l’orientation sociale comme de la composante culturelle, et de l’aspect économique.

Suite à la prise de conscience “écologique”, l’environnement devient une des préoccupations majeures des citoyens et des hommes politiques. Tant mieux. Ainsi, à Beaumont, et comme nous l’avions proposé depuis longtemps, le tri sélectif commence à s’imposer comme une nécessité. Dommage pourtant qu’il n’y ait pas eu plus de concertation avec l’ensemble de nos concitoyens ni plus d’engagement réel sur le terrain : cela aurait évité bien des erreurs (bacs mal placés, incompréhension des modalités de ramassage, etc.). Les questions environnementales deviennent de vrais enjeux : l’action d’IDÉES Pour Beaumont, seule force politique Beaumontoise à s’être battue concrètement sur le terrain, a permis que la “pénétrante” soit remise en cause. Notre souci de préserver les derniers espaces verts de notre commune en est aussi un exemple. Notre programme se fait donc naturellement l’écho de nos positions maintes fois réaffirmées.

L’urbanisme doit tenir compte de l’aspect social : en tout premier, que chacun ait un logement décent ; mais c’est aussi aménager les trottoirs pour que ce ne soit pas un parcours d’obstacles pour les personnes handicapées ; c’est réaliser des espaces de promenades et d’activités pour les jeunes et les moins jeunes. Notre préoccupation sociale englobe aussi notre volonté de créer un véritable dynamisme sur notre commune : renforcer la mixité sociale dans l’habitat, c’est aider à renforcer le commerce beaumontois ; la création d’ateliers (d’artisans ou d’artistes) à loyer modéré permettrait aussi de renforcer un pôle culturel dans le bourg.

Sur le plan économique, nous nous félicitons de l’intégration dans la Communauté d’Agglomération : par ce fait, la Taxe Professionnelle unique (TPU) que nous réclamions depuis longtemps, sera instaurée. Beaumont pourra mieux s’intégrer dans un développement global de l’agglomération clermontoise. Mais là encore, nous devons travailler, en concertation avec tous, pour revitaliser le commerce, les services, l’artisanat et l’industrie.

Beaumont, une bien jolie cité