Accueil > Bulletins > Année 2006 > Bulletin - Juillet 2006 > La réhabilitation du centre historique : une action engagée qu’il convient (...)

La réhabilitation du centre historique : une action engagée qu’il convient d’amplifier

samedi 1er juillet 2006, par le bureau

Un riche passé

Tout le cœur de Beaumont bat au rythme de son ancienne abbaye aux Dames. Les Bénédictines occupèrent le site de 665 à 1792 et lui modelèrent son aspect actuel. La rue Saint-Pierre est large, pour conduire les abbesses en grand apparat depuis la Porte Réale où les deux Consuls remettent les clefs de la ville jusqu’à l’église qui, dès le XIe siècle, prend l’aspect que nous lui connaissons.

Avec de l’Italie qui descendrait l’Artière…

Sur la table de basalte facile à fortifier, la place manque et le bourg n’est sillonné que par d’étroites venelles : rue des Vignerons, rue de l’Arcade…En 1672, avec la fontaine Saint-Benoît, la Mère supérieure Apolline fait réaliser la première adduction d’eau de Beaumont…Dans le centre historique les pierres parlent à ceux qui savent les entendre. Sous le soleil, on sent comme ce souffle de poésie qui fait le charme des villages italiens.

Redonner la vie

Trop longtemps laissé à l’abandon, ce vieux quartier est un patrimoine majeur et d’un intérêt considérable. La municipalité entend lui redonner vie, dans le respect de tous, pour préserver et pérenniser l’héritage médiéval, créer une harmonie, promouvoir une qualité de vie et faire revenir des familles en réhabilitant des logements indignes. En agissant de la sorte, c’est une restitution de leur histoire aux habitants qui va s’opérer.

Plus sûr, plus convivial

La rénovation passe également par la nécessité d’apaiser la circulation et de réduire le trafic de transit à travers le bourg, sans empêcher l’accès aux commerces. Concilier les circulations et la vie locale, rendre plus sûrs donc plus attractifs vélo et marche à pied, voilà les objectifs d’un plan ambitieux et qui devrait aboutir à une situation plus conviviale et dans un environnement plus agréable.

Fait et à faire

Chacune des pièces de la mosaïque qui donne toute son originalité au dédale de la ville ancienne réclame un traitement spécifique et fait l’objet d’une analyse approfondie. Déjà de grands travaux ont été accomplis, par exemple rue de la République ou rue du Onze Novembre. La réfection du collecteur d’eaux usées et de la voirie sur une partie de la rue Nationale est venue s’y ajouter. L’aide aux façades mise en œuvre par la Mairie est un outil pour l’embellissement et la réhabilitation du patrimoine.

Des nouvelles façades réhabilitées avec l'aide de la commune

Construire avec les habitants

Un plan de circulation destiné à rééquilibrer l’espace public s’élabore, non sans difficultés bien sûr, mais dans la concertation. L’attribution de la “sonnette d’or” est une récompense de ces efforts, en même temps qu’une forte incitation à persévérer. Comme le déclarait Bernard Birsinger, Maire (PCF) de Bobigny (93) venu en 2002 animer à Beaumont une soirée sur l’habitat, “nous voulons construire avec les habitants une ville partagée”. Beaumont a montré qu’elle est pleinement capable de s’inscrire dans cette stratégie de développement durable.

Évolution des mentalités

Le stationnement vit une mutation sans précédent. Son statut de fonction urbaine, assurée au seul profit des automobilistes, s’efface pour être remplacé par un statut d’auxiliaire des politiques de mobilité. Le stationnement n’est plus un droit absolu, dû par la collectivité, mais un service rendu. La collectivité a pour mission de l’organiser et de le régler. A l’automobiliste de le recevoir avec une attitude responsable…

Relancer la vie économique

En partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie, Beaumont se mobilise en faveur de l’attractivité du centre bourg. La première phase des travaux de rénovation va redonner une activité à deux commerces.

Prolonger ces actions est l’affaire de tous ! Ensemble, construisons notre ville.