Accueil > Bulletins > Année 2004 > Bulletin - Février 2004 > La politique sociale : une comparaison non exhaustive

La politique sociale : une comparaison non exhaustive

dimanche 1er février 2004, par le bureau

Centre Communale d’Action Sociale

AVANTAPRÈS
un budget alloué de 15000 euros, en partie récupéré sous forme de salaire reversé aux employés municipaux effectuant des heures au CCAS un budget de 60000 euros
Absence de personnel propre une employée à temps complet
absence de locaux un espace important dans la Maison des Beaumontois ( 6 bureaux)
banque alimentaire (distribution de colis) Mise en place d’un chèque d’accompagnement personnalisé pour personnes en difficulté.
travail en concertation avec les travailleur sociaux du centre de circonscription “la chaîne des puys”

La petite enfance

AVANTAPRÈS
une halte-garderie occasionnelle (4 demi-journées par semaine) Mise en place depuis le 1er septembre 2003 d’une halte-garderie multi- accueil fonctionnant 5 jours par semaine et toute la journée
relais assistantes-maternelles inexistant Relais assistantes maternelles pour les personnes qui exercent à titre indépendant ce qui permet de participer à des activités, de se rencontrer et d’échanger, formation professionnelle envisageable.
Intérêt pour les parents : unité de lieu, d’informations

Les personnes âgées

AVANTAPRÈS
service pour les personnes agées dans le cadre du maintien à domicile : 5 à 6 personnes auparavant. Mise en place d’une formation professionnelle destinée aux aide-ménagères afin d’améliorer le service pour les personnes âgées dans le cadre du maintien à domicile ( 10 personnes )

Les demandeurs d’emploi

AVANTAPRÈS
Pour les demandeurs d’emploi : rien. Installation de la permanence de la mission locale
Mise en place d’un barême de ressources pour l’attribution du passe-bus pour les demandeurs d’emploi.

Le logement social

AVANTAPRÈS
Les aides pour la construction de nouveaux logements ont été bloquées par l’Etat à cause de la mauvaise gestion des logements sociaux par la SEMIB De nouvelles constructions à la Mourette, dans le Bourg et à l’AFU Bernard Maître permettant une baisse de l’amende.
Paiement d’une amende conséquente : le nombre de logements sociaux est insuffisant.