Accueil > Édito > Et la démocratie ?

Et la démocratie ?

mardi 11 décembre 2018, par le bureau

L'intervention d'Emmanuel MacronEmmanuel Macron a enfin pris la parole hier soir. S’il a tenté d’éteindre l’incendie qu’il a en partie allumé lui-même en annonçant des mesures à effet immédiat sur le pouvoir d’achat, il a en revanche pas pu ou su présenter un vrai projet démocratique pour la France qui permette d’intégrer et d’écouter tout le monde, dont les fameux Gilets Jaunes.

Une réponse à court terme

Depuis 18 mois, Emmanuel Macron avait semblé oublier son fameux “Et en même temps” pour ne garder de son programme, que les mesures libérales et favorables aux plus aisés de notre pays. Que ce soit les mesures concernant l’ISF, le CICE, hausse de la CSG, hausse de la taxe carbone … Les mesures sociales de son programme, bien que toujours annoncées, devaient arriver plus tard. Cette incapacité à prendre en compte les problèmes sociaux de notre pays a provoqué une colère sans précédent d’une partie de nos concitoyens, avec un mouvement largement basé sur les réseaux sociaux et sans réels leaders.

Le Président a tenté d’apporter hier soir une réponse à court terme aux Français en colère en annonçant la suppression de la hausse de la CSG pour les retraités touchant moins de 2 000 € par mois (gain d’environ 22 € à 34 € par mois selon le montant de la retraite), une augmentation des revenus des personnes au SMIC d’environ 100 € par mois et le retour de la défiscalisation des heures supplémentaires.

Pas de réelle remise en question

Concernant la création d’un nouveau pacte social, Emmanuel Macron est resté beaucoup plus dans le flou. Aucune remise en cause également de la doctrine ultra-libérale, et ce alors même que les États-Unis et la Royaume-Uni revendiquent désormais un protectionnisme bien loin d’une économie ouverte. Alors que notre système économique produit de plus en plus de riches en appauvrissant les classes moyennes et les plus pauvres, le Président semble vouloir poursuivre sur la même voie.

Il y a bien eu quelques effets d’annonce sur l’équité fiscale et une future taxation de toute entreprise faisant du profit en France mais cela reste bien léger.

Dans quel état est notre démocratie ?

Et c’est sans doute le point le plus grave et qui, à long terme, pose le plus de questions : “Mais dans quel état est notre système démocratique ?”. L’absence de militants de La République En Marche des corps intermédiaires a poussé notre Président à les ignorer superbement : il n’a pas écouté les syndicats, il n’a pas entendu les élus locaux, il n’a pas perçu la colère des Français. Le lien entre le Président et la majorité des Français semble rompu.

Ce travail de fond pour que les Français retrouvent une certaine confiance, actuellement disparue, pour la classe politique et les différents corps intermédiaires représentatifs est pourtant essentiel pour l’avenir de notre pays.

On ne peut pas se satisfaire d’un fonctionnement démocratique où, pour se faire entendre, il suffirait de saccager des centres villes, d’avoir des actions violentes. Il nous faut reconstruire une vraie démocratie sociale, qui soit capable d’intégrer tout le monde en faisant participer tous les citoyens à la vie publique. Et pour cela, il sera nécessaire de faire évoluer nos institutions : malheureusement, l’état de notre démocratie ne semble pas préoccuper notre Président !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)