Accueil > Élections > Municipales > Municipales 2001 > Lettre n°3 - Janvier 2001 > Vive le sport

Vive le sport

mardi 2 janvier 2001, par le bureau

S’il existe un domaine qui attire les jeunes comme les moins jeunes, les débutants comme les vétérans, les amateurs comme les “pros”, les femmes comme les hommes, c’est bien celui du sport. Pour notre liste UNION-IDÉES Pour Beaumont, la pratique sportive constitue un axe majeur de l’investissement social. Le contexte sportif est l’un des rares espaces de brassage social, d’expression de la solidarité, de partage.

Côté sport, comment ça marche ?

Pour l’essentiel, à Beaumont, la pratique sportive s’organise collectivement :

  • dans des associations autonomes (ex : Tai-Chi-Chuan) ;
  • au sein de clubs, Racing Club Beaumontois (RCB) pour le rugby, comme l’Union Sportive Beaumontoise (USB), de loin la plus importante avec de nombreuses sections (basket, foot, tennis, pétanque, lutte, karaté ...) ;
  • dans d’autres associations (ex : Amicale laïque) ;
  • la pratique indépendante existe également (ex : jogging).

Les structures citées prospèrent surtout grâce à l’implication de bénévoles qui consacrent leur temps et leur énergie à les faire vivre.

Il n’en demeure pas moins que les problèmes sont nombreux, croissants, parfois décourageants.

Nous pouvons citer :

  • le problème des locaux et de leur état : besoin de lieux d’accueil et de rencontre (foyer, club-house) tant au RCB qu’à l’USB, espace trop restreint pour les sections de l’USB, difficulté de proposer aux équipes adverses des infrastructures correctes (ex : salle de basket), salle non-réglementaire pour les arts martiaux.
  • le manque de politique municipale de coordination entre les clubs ou sections, qui nuit à l’efficacité d’ensemble,
  • le manque de moyens humains, de soutien, de formation et la crise du bénévolat,
  • l’absence d’une véritable analyse des besoins et demandes des habitants.

N’oublions pas que les goûts sportifs évoluent selon les âges, modes et aptitudes physiques. Ce travail préalable d’analyse éviterait des dépenses d’argent et d’énergie.

Escalade Aire de jeux multisport
De vrais équipements à installer

Côté Mairie, quelles réponses pour les clubs ?

Le rôle de la municipalité n’est pas de se substituer aux associations sportives. Le soutien municipal s’exprimera concrètement par :

  • la désignation d’un conseiller municipal spécifiquement chargé de ce suivi : recensement des besoins, concertation régulière, hiérarchisation des priorités, établissement et suivi d’un programme d’investissements (sur 2 à 3 ans par exemple)
  • une aide à l’encadrement et au fonctionnement administratif (formation à la gestion, aux finances, aide logistique, affiches, copies ... comme dans des communes bien plus petites),
  • la mise à disposition d’un coordinateur de l’activité sportive permettra un suivi des dossiers et une harmonisation des activités,
  • la valorisation systématique du travail des bénévoles (bulletin municipal, manifestations...),
  • le soutien aux démarches en direction de Jeunesse et Sports ou de la Communauté d’agglomération et l’aide au montage d’actions : partenariat entre clubs, opérations pilotes sur l’éthique et l’hygiène sportives, sur le dopage,
  • l’ouverture en alternance des structures sportives durant l’été, en particulier à destination du Centre aéré.

Outre ces actions de soutien, il est de la compétence d’une équipe municipale de mettre en place les équipements nécessaires à l’ensemble de la population.

Côté Mairie, quelles réponses pour les loisirs ?

RugbyIl est indispensable de créer des lieux de sport et de loisirs libres d’accès.

Aujourd’hui, une grande partie de la population, en particulier les jeunes, recherche des loisirs en toute liberté. Les besoins sont évidents (pistes cyclables, skate...). L’accès aux sports de “loisirs”, juste pour le plaisir, “pour le fun”, est une vraie demande. Dans ce contexte, le sport doit s’intégrer à l’urbanisme. À titre d’exemple, on peut envisager :

  • des aménagements corrects autour des stades : ombre, bancs, promenades... un réflexe « pistes cyclables » lors de travaux de voirie,
  • pour les marcheurs et coureurs un “chemin vert” (cf. cet article),
  • pour les enfants et adolescents, des terrains aménagés (par exemple, les terrains du Bray, de Boisbeaumont) pour une pratique multiple et libre : basket, foot, jeux de glisse, combinée à des aires de jeux pour les plus petits (et bien sûr, ce lieu sera doté de toilettes).

En 6 ans, avec votre participation et votre imagination, Beaumont avalera un grand bol d’oxygène.

Pour UNION-IDÉES Pour Beaumont, le travail municipal, en concertation avec les associations et les souhaits de la population permettra :

  • d’élaborer une politique sportive communale selon une conception humaniste,
  • de définir, hiérarchiser et satisfaire les besoins matériels et fonctionnels,
  • d’œuvrer à la promotion du sport et à un resserrement des liens entre associations et bénévoles,
  • de favoriser la convivialité dans de nouveaux espaces de loisirs.

et de façon plus générale :

  • Un élu connu = Responsabilité
  • Des échanges réguliers entre associations sportives et Mairie = Efficacité
  • Un engagement constant de l’équipe municipale = Solidarité
  • Des équipements améliorés = Nécessité