Accueil > Opinions > Territoires en danger

Territoires en danger

samedi 6 février 2010, par le bureau

Après la suppression de la Taxe Professionnelle, la suppression de la clause de compétence générale. Ce sera la fin programmée des subventions à destination des associations culturelles, sociales et sportives. Beaumont serait particulièrement touché avec la fin de la subvention du département à l’école de musique gérée par l’association Chanteclerc.

Après la suppression de la taxe professionnelle, la réforme des collectivités voulue par le gouvernement vise maintenant la clause de compétence générale.
La clause de compétence générale est le principe qui permet aux départements et aux régions d’agir dans les domaines de compétences de leurs choix.

Sa suppression empêcherait les collectivités d’intervenir dans des domaines autres que ceux que la loi leur a confiés.

De nombreux projets ne pourront plus voir le jour et un grand nombre d’associations, culturelles, sociales et sportives par exemple, ne pourront plus fonctionner. Selon ce projet de loi, seules les communes conserveront cette compétence générale ce qui signifie qu’elles ne pourront répondre aux demandes locales qu’au prix d’une augmentation des impôts, ce qui sera insupportable pour les habitants. Ce sera une charge supplémentaire pour les communes et une véritable menace sur la vie sociale, sportive, culturelle dans nos villes, un mauvais coup porté à la cohésion sociale dans nos territoires.

C’est grâce à la clause de compétence générale que le Conseil général du Puy de Dôme et la région Auvergne ont pu prouver leur efficacité en répondant aux besoins de leurs habitants en s’adaptant aux spécificités des territoires qui les composent.

C’est grâce à la clause de compétence générale que le Conseil général du Puy de Dôme et la région Auvergne ont pu mener des politiques sociales, ambitieuses et innovantes en repondant aux préoccupations nouvelles de nos concitoyens et en faisant face à des situations exceptionnelles.

C’est grâce à la clause de compétence générale que le Conseil général du Puy de Dôme peut proposer, depuis 15 ans, le festival des Automnales qui permet à toutes les communes, quels que soient leur taille et leurs moyens, d’accueillir et de faire connaitre des spectacles culturels de qualité.

C’est grâce à la clause de compétence générale que le Conseil général du Puy de Dôme et la région Auvergne ont pu apporter leur soutien au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand en faisant ainsi le premier festival du genre en Europe.

Enfin, à Beaumont, c’est également grâce à la clause de compétence générale que le Conseil général du Puy de dôme verse une subvention à l’association Chanteclerc qui gère l’école de musique de Beaumont. Sans cette subvention, qui complète la subvention municipale, l’école de musique de Beaumont sera sans doute condamnée à disparaître à court terme !

Mobilisons nous contre la suppression de la clause de compétence générale car le financement de l’ensemble de la vie associative pourrait être mis en péril !