Accueil > Édito > TEPA cap !

TEPA cap !

TEPA cap de faire payer aux plus démunis les cadeaux fiscaux des plus riches !

lundi 23 juillet 2007, par le bureau

La presse est bien discrète sur la réalité des coûts des premières mesures gouvernementales. IDÉES remet donc un peu les choses en perspective.

Le bouclier fiscal

Pour célébrer à sa façon le 14 juillet, la droite, dans le Projet de loi en faveur « du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat », dit TEPA vient d’offrir un beau cadeau aux plus fortunés.

Ainsi le bouclier fiscal mis en place va permettre aux 12 784 foyers les plus aisés, dont les patrimoines sont supérieurs à 7 140 millions d’euros de récupérer chacun 45 600 euros. Pas si mal, n’est-ce pas ?

Vous n’êtes pas concerné ?

Et la valeur travail ?

Dans ce même projet de loi, il est prévu de supprimer l’essentiel des droits de succession. Ainsi, le 1,7 milliard d’euros prévu pour cette suppression sera capté par quelques milliers de familles, puisque 90% des successions entre conjoints et 80% des successions en ligne directe (parents à enfants) ne sont pas imposables !

Vous aviez cru à la valeur Travail ?
Vous avez sans doute été naïf.

Vous avez dit rigueur ?

Au total, les mesures présentées par Christine Lagarde, Ministre de l’Économie, vont enlever 14 milliards d’euros des caisses de l’État.

Vous aviez cru à la rigueur de la gestion de l’État ?
Vous avez sans doute été dupé.

Et les miettes ?

Personne ne doit être oublié nous a-t-on dit. Sans doute est-ce pour cela qu’est envisagé un impôt plancher pour tous, y compris les plus pauvres.

Sans doute est-ce pour cela que Martin Hirsch pourra disposer de 25 millions (600 fois moins que les cadeaux de Mme Lagarde !) pour le Revenu de Solidarité Active.

Vous aviez cru à la solidarité et au respect de tous ?
Vous avez eu tort.