Accueil > Opinions > Réforme de la formation des enseignants : un recul de plus pour l’éducation (...)

Réforme de la formation des enseignants : un recul de plus pour l’éducation nationale

mercredi 18 novembre 2009, par Hervé Mantelet

Les Ministères de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Supérieur ont choisi. Enseigner n’est pas un métier qui s’apprend. Les jeunes enseignants n’ont pas besoin d’une formation professionnelle approfondie de qualité. Le savoir académique suffit. Ils pourront gérer facilement des classes surchargées et hétérogènes, s’occuper de tous et régler sans problèmes toutes les questions, didactiques, pédagogiques, psychologiques de ce métier. Tous les travaux scientifiques, toutes les évaluations l’attestent : enseigner est un métier qui s’apprend. Malgré toutes les oppositions et tous les avertissements, le niveau d’irresponsabilité de ce gouvernement sur la question de la formation des enseignants est à son maximum et a de quoi laisser songeur.

Les Verts ont toujours promu pour les enseignants une formation en alternance universitaire et professionnelle de qualité et qui ne peut se résoudre à un concours académique suivi d’’une mise directe et précipitée en responsabilité professionnelle. Ils appellent au rejet complet des dispositions qui viennent d’être prises à la fois sur la place des concours et sur les modalités de mise en stage et d’accompagnement de ces stages.