Accueil > Élections > Municipales > Municipales 2001 > Lettre n°2 - Décembre 2000 > Pour une démocratie partagée

Pour une démocratie partagée

vendredi 1er décembre 2000, par le bureau

La démocratie est le régime politique dans lequel le peuple exerce sa souveraineté lui-même (démocratie directe) ou par ses représentants (démocratie représentative). À Beaumont, les dysfonctionnements sont, hélas, nombreux dans l’exercice de cette souveraineté : aucun travail collectif dans l’intérêt de la commune, quasiment pas de réunion des commissions, aucune information sur les positions de nos délégués aux instances intercommunales. Des élus responsables, à l’écoute des citoyens et porteurs de leurs espérances, redonneront à notre commune une vraie vie démocratique.

Il faut restaurer la démocratie à Beaumont

La droite a mis en place, à Beaumont, une pratique indigne de la démocratie locale. Un maître-mot : le mépris.

  • Mépris de la minorité, obligée de se bagarrer pour le respect du minimum légal,
  • Mépris des élus : très peu de réunion des commissions, aucune concertation, aucun travail collectif,
  • Mépris des citoyens : non-réponse, promesses non tenues, pas d’information sur les orientations majeures de la commune, non-publication dans la presse de comptes-rendus du conseil municipal

Nos propositions : rendre leur vraie place aux citoyens

Toutes nos propositions sont réalistes, concrètes et peuvent se mettre en place sans délai. Pour cela, il faut des élus responsables, à l’écoute des citoyens.

  • Le conseil municipal sera un lieu de débats constructifs. Les droits de la minorité seront respectés dans leur intégralité (moyens de fonctionnement, informations, participation aux travaux).
  • Chaque adjoint exercera de véritables responsabilités. Son domaine d’activité sera clairement identifié pour que tous (citoyens et services municipaux) sachent à qui s’adresser.
  • Les commissions joueront un rôle essentiel et rempliront leur vraie fonction.
    Le Maire exercera pleinement ses attributions. Il se comportera en capitaine d’une équipe. Ses soucis premiers seront l’efficacité, le respect de l’équité entre les citoyens, l’intérêt communal.
  • Pour mieux rester au service des Beaumontois, le non-cumul et la limitation du nombre des mandats successifs seront notre règle de conduite.

Nos propositions : ouvrir les portes de la Mairie

Chaque Beaumontois a le droit de connaître la vie municipale et d’y contribuer.

  • Le bulletin municipal sera une véritable source d’informations sur la vie locale. Il paraîtra régulièrement (au moins 6 numéros par an) et sera le journal des Beaumontois et non celui de la publicité du Maire.
  • Il présentera aussi les services municipaux, leurs missions, leurs responsables en vue de revaloriser leur métier et leurs compétences.
    Les enquêtes publiques seront annoncées largement et leur objet précisé pour augmenter la participation de la population.
  • Un site Internet favorisera les échanges, fera connaître la commune et ses réalisations.
  • L’information sera complétée par un système de panneaux actualisés, riches en données sur la vie communale.
  • Par une meilleure organisation des services, la Mairie deviendra un lieu de rencontres et d’accueil chaleureux. Elle méritera d’autant mieux son appellation de “Maison Commune”.

Pour une Mairie largement ouverte

Nos propositions : un projet cohérent pour un avenir commun

Appliquer la démocratie, c’est fédérer des habitants aux idées différentes. Avec vous, nous voulons faire de la vraie politique pour une commune plus humaine. Nous garderons à Beaumont une taille raisonnable et lui redonnerons une unité et une nouvelle harmonie. Cela passe par :

  • L’élaboration de projets cohérents après écoute et discussion avec les citoyens,
  • La responsabilisation de tous (adjoints, conseillers, services municipaux),
  • Un Maire, capitaine d’une équipe soudée, à l’écoute et au service de tous les Beaumontois

Des engagements clairs

Au quotidien :

  • Un maire libre = disponibilité
  • Une équipe soudée = efficacité

Et fondamentalement

  • Des élus non partisans = liberté
  • Des citoyens respectés = égalité
  • Une démocratie ouverte = fraternité