Accueil > Opinions > Pour la régularisation de Salma, Youssouf, Ziyed et tous les autres (...)

Pour la régularisation de Salma, Youssouf, Ziyed et tous les autres …

dimanche 7 mars 2010, par Hervé Mantelet

Après deux semaines de mobilisation et un désaveu national pour Besson, Hortefeux et Stéfanini, Salma et Salima sont enfin réunies à Clermont-Ferrand où leur obtention d’un titre de séjour a été attestée par la Préfecture. La logique d’expulsion aura quand même poussé jusqu’à renvoyer Salima, 18 ans vers le Maroc après 15 jours en Centre de Rétention Administrative pour ensuite organiser son retour. Le Préfet a le pouvoir de régulariser la situation de Salima et Salma immédiatement. Le passage de Salma par le Maroc n’est pas indispensable, il est inutile, il n’est pas humain. Nous revendiquons la régularisation de Salima et Salma ici et maintenant.

Par la mobilisation des lycéens et des personnels du lycée Camille Claudel et du collège la Charme, Youssouf, arrêté à l’entrée de son immeuble au retour du lycée, a échappé au Centre de Rétention Administrative mais a été assigné à résidence pour continuer son année scolaire. Lundi 8 février le Tribunal a cassé l’arrêté de reconduite à la frontière. La place de Youssouf est auprès de ses copains solidaires au Lycée Camille Claudel nous exigeons sa régularisation immédiate.

À l’université, avec les personnels, les étudiants et RUSF Samir (étudiant en 3è année de LEA) a obtenu un titre de séjour. La mobilisation doit s’étendre pour Ziyed, étudiant en licence d’informatique qui a reçu une deuxième Obligation à Quitter le Territoire Français après avoir connu le Centre de Rétention il y a un an. Ces entraves à une scolarité sereine deviennent chaque jour plus insupportables bien au-delà de la communauté scolaire qui voit fondre le sens de son action dans la décision d’expulsion d’un élève ou d’un étudiant. Samir et Ziyed ne devaient pas être entravés dans leurs études. La préfecture doit cesser sa course aux expulsions qui cassent des jeunes venus en France pour apprendre. Régularisation immédiate de Ziyed.

Marieta, Andranik et leur fils Guéram âgé de 24 ans ont dû fuir l’Arménie où leur vie est menacée. A l’armée, Guéram a été témoin, bien malgré lui, de crimes perpétrés par des militaires. Pour lui et sa famille la suite fut l’enfer. Plus aucune protection quand les autorités vous persécutent. La France leur refuse l’’Asile, le préfet veut les expulser (Arrêté Préfectoral de Reconduite à la Frontière). Marietta et Andranik ont plus de 50 ans. Ils ont passé toute leur vie à Erevan. Sous la menace ils ont tout abandonné, leur famille, leur maison, leur travail pour sauver leur vie. Ils vivent cachés dans la région. Leur seule vie possible est ici. Ils doivent être régularisés.

Gertrude a fui la République démocratique du Congo, avec ses 5 enfants en octobre 2007. Elle est sans nouvelles de son mari, disparu, depuis son arrestation. Accueillie au Cada de Bussières et Pruns elle dépose une demande d’Asile et scolarise les enfants. Déboutée elle doit quitter le Cada en avril 2009 et loge depuis dans un Hôtel. Elle vient de recevoir une ultime réponse négative de la CNDA. Adam 12 ans, Nathan 9 ans, Adonie 6ans, Chiphra 4ans et Jjael 2ans, même dans des conditions de vie extrêmement difficiles ne conçoivent d’autre avenir qu’ici, à Clermont-Ferrand chez eux maintenant. Il faut régulariser Gertrude.


Voir en ligne : Signez les pétitions