Accueil > Édito > Oser

Oser

vendredi 25 novembre 2005, par Le Groupe IDÉES Pour Beaumont

Tsunami, Irak, Louisiane, Essien…. Quel rapport, pensez-vous !

Voici plusieurs mois, un dramatique raz-de-marée fait des dizaines de milliers de victimes. L’émotion suscite des dons, en quantité énorme auprès d’associations diverses. L’argent n’est toujours pas utilisé (à près de 90%). La démarche de la majorité municipale d’une aide à l’UNICEF était la bonne, n’en déplaise à quelques beaux esprits.

Irak : l’aventurisme américain se concrétise par des milliers de morts.

Louisiane : le cyclone révèle la faillite d’un système ultra-libéral et met en exergue la réalité d’un pays à plusieurs vitesses où la recherche des économies publiques implique l’abandon des mesures de sécurité élémentaires.

Essien : un joueur de foot coûte 38 millions d’euros, bien plus que les besoins pour faire face à la famine qui ruine le Niger.

Quelles conclusions ?

La première qui s’impose est que le monde dans lequel nous vivons « marche sur la tête », qu’un autre monde est possible, qu’un autre monde est indispensable.

La deuxième est qu’il faut oser poser les questions fondamentales, même si les solutions miraculeuses n’existent pas. Si ces questions ne sont pas posées, elles ne seront jamais résolues. Et il faut éviter les fausses interrogations sur le bermuda de M. de Villepin ou sur le couple Sarkozy.

La troisième est qu’il faut ramener à leur juste valeur nos soucis quotidiens.

La quatrième est la nécessité pour tout acteur politique, même au niveau communal le plus modeste, d’oser poser les vraies questions plutôt que de tenter de surfer sur la démagogie et sur les faux problèmes.

Nous vous laissons le choix et la liberté de décision. Mais nous aimerions que vous preniez juste quelques minutes pour réfléchir à la réalité des problèmes de chacun et à leur hiérarchisation. Merci à vous aussi d’oser ce questionnement.