Accueil > Bulletins > Année 2000 > Le Centre Associatif Beaumontois - Juin 2000 > Nos propositions : innovation, cohérence et démocratie

Nos propositions : innovation, cohérence et démocratie

jeudi 1er juin 2000, par le bureau

Un vrai travail démocratique et préparatoire

Il ne s’agit pas de s’égarer en d’interminables palabres. Il faut donc fixer un délai dans le temps. Mais, c’est là l’occasion de :

  • débattre avec les composantes du mouvement associatif, pas seulement en termes de m2 nécessaires mais aussi de projet, de discussions avec tous les intéressés,
  • discuter avec des techniciens (pourquoi ne pas faire appel aux professionnels de la DDE qui ont déjà collaboré à de tels projets ? (coûts inférieurs, présence constante, multiples expériences)
  • observer et analyser d’autres réalisations voisines,
  • réunir les élus et débattre collectivement du meilleur projet pour Beaumont,
    informer la population pour recenser tous les besoins (le mouvement associatif n’est pas la seule urgence), les hiérarchiser et rechercher les meilleures solutions.

En résumé, nous demandons que toutes les compétences s’expriment au plus vite pour guider les choix des décideurs.

Un des préfabriqués

Pour un projet associatif cohérent

Nous insistons : une addition de m2 n’est pas un gage de succès. C’est uniquement un moyen de faire taire de légitimes revendications. Mais sans concertation, sans entente, Beaumont ne connaîtra pas une vie associative dynamisée. De même, il est indispensable de réfléchir au fonctionnement ultérieur. Nous considérons que sont nécessaires :

  • une entente entre les associations pour une réelle communauté beaumontoise,
  • la possibilité d’intégrer de nouvelles associations sur le site prévu, - une coordination entre elles (ex : forum des associations) et un soutien matériel à leur fonctionnement, soutien bien identifié, bien connu, répondant aux attentes à la fois des animateurs et des citoyens (ex : un employé communal véritable cheville ouvrière disposant des moyens pour fédérer les acteurs, assurer un soutien administratif, aider au montage de projets et à la recherche de subventions).
  • une anticipation technologique même si les besoins ne sont pas ressentis, à ce jour, comme prioritaires (ex : salle avec câblage informatique, salle équipée de matériel audiovisuel).
  • Une synergie entre diverses activités. Ainsi une salle de sports destinée aux scolaires (ce ne serait pas un luxe !) devient sans difficulté accessible, en soirée, aux groupes constitués.

Cette bonne utilisation de l’espace doit être systématiquement envisagée et recherchée. Elle crée des possibilités d’économie grâce à une polyvalence claire et astucieuse qui mérite d’être envisagée dès maintenant.

Pour un lieu de vie pour Beaumont

La cour du C.A.B.Engager plus de 20 millions de francs n’est pas rien. Le travail mené par IDÉES prouve que les besoins de notre commune sont multiples. Les commissions d’IDÉES Pour Beaumont en ont identifié qui pourraient être concernés par cette opération : besoins en matière sociale, en matière de solidarité, d’activités culturelles, d’exercice de la démocratie par exemple. Dans ces conditions, il devient urgent et indispensable d’engager un vrai chantier qui déborderait le cadre strictement associatif. Plusieurs domaines peuvent bénéficier de cette véritable ambition.

La vie sociale au sens le plus large

Interactions du C.A.B.
Voilà le lieu d’accueil tout désigné pour la mise en place de structures émanant des intervenants dans le secteur de l’emploi (Mission locale pour l’emploi). Une vraie politique sociale animée par un CCAS digne de ce nom pourra bénéficier des locaux indispensables. Une salle adéquate pourra être multi-usages : ainsi la mise en contact, à intervalles réguliers, entre employeurs et jeunes de la commune aidera à leur insertion professionnelle. En bref, un « guichet social unique » trouvera sa pleine utilité.

D’autres utilisations des locaux sont envisageables (infos santé, petite enfance, mini-conférences) : il suffit d’y réfléchir dès maintenant.

L’animation et la vie culturelle

Rien n’est dit pour répondre aux besoins en matière de nouveaux moyens de communication (ex : informatique, internet, multimédia). De même, pourquoi ne pas prévoir un espace (type petit amphithéâtre) pour la lecture dans le cadre de la bibliothèque, les représentations des troupes de théâtre beaumontoises, des conférences, mini-concerts... Allons plus loin : quel est le coût d’une salle insonorisée pour les répétitions des nombreux groupes qui jouent de la musique ?

Voilà enfin l’opportunité de :

  • résoudre en partie le problème des préfabriqués de l’école Jean Zay,
  • focaliser le Centre Aéré dans un lieu de vie,
  • le rendre accessible aux pré-ados,
  • le pérenniser au mois d’août,
  • proposer pour les adolescents une structure comme il en existe ailleurs (par exemple, à Aubière, en autonomie accompagnée).


Le besoin d’une salle destinée à l’accueil d’expositions est évident : cela impose des mesures de sécurité, des supports spécifiques. C’est maintenant qu’il faut s’en soucier.

C’est aussi l’occasion d’élargir l’animation en direction des personnes âgées mais aussi d’envisager un lien entre les générations. Seule la volonté manque pour que vivent de telles rencontres.

Un second souffle pour la vie démocratique

La vie démocratique réclame un second souffle par une action de proximité. Les Beaumontois doivent pouvoir rencontrer dans un lieu central les élus en charge des affaires de la commune. Pour cela, des bureaux sont indispensables. De même, la réglementation fait obligation de mise à disposition de locaux permanents pour les élus minoritaires.

Le développement de l’intercommunalité va induire des travaux collectifs sur des projets communs : Beaumont n’est pas à ce jour en mesure d’accueillir les autres élus de l’agglomération pour des réunions de travail. Notre commune peut-elle rester en dehors de ces grands défis ?

Au sein même de notre commune, il est indispensable de faire souffler un esprit nouveau dans le service rendu à la population. Le personnel communal a donc droit à des lieux de rencontre, de discussion, de formation.

Au-delà de l’espace nécessaire, ce dont a besoin notre commune, c’est d’un projet construit, cohérent, rassembleur et anticipant l’avenir.

En conclusion, nous sommes favorables à une réalisation qui va bien au-delà du CAB. N’oublions pas que nombre d’activités associatives se déroulent ailleurs (sur Boisbeaumont, sur les sites à caractère sportifÖ). Nous sommes résolument partisans d’un espace de la vie beaumontoise qui valoriserait notre commune. Tous les Beaumontois pourront s’y retrouver, s’y reconnaître.

Ce lieu de rencontre sera vraiment « la Maison des Beaumontois ».