Accueil > Opinions > Non à l’incinérateur

Non à l’incinérateur

mercredi 7 juillet 2010, par le bureau

Voici la déclaration, approuvée par l’ensemble des associations qui militent contre l’incinérateur. Elle a été présentée, vendredi 2 juillet2010, par les quatre associations qui siègent à titre consultatif à la commission de révision du plan, suite à la décision unilatérale du Président du Conseil général, Jean-Yves Gouttebel, de se dessaisir de la révision du plan départemental d’élimination des déchets.

Ce texte est le suivant :

« l’ensemble des associations qui luttent depuis 12 ans contre le projet du Valtom et particulièrement contre l’incinération des déchets s’est mobilisé pour obtenir la révision du PDEDMA. Elles n’acceptent pas que le Conseil général, après avoir attendu 4 ans pour en décider le principe et après avoir fait traîner en longueur un début de travail pour réviser ce plan, décide unilatéralement d’abandoner au Valtom et à l’entreprise Vernéa/Suez toute latitude pour concrétiser leur incinérateur. Elles exigent la poursuite et l’accélération de la révision de ce plan départemental avec des objectifs ambitieux de prévention des déchets pour exclure l’incinération. Dans un même temps, le Conseil général de la Haute-Loire a voté à l’unanimité un voeu repoussant la mise en oeuvre de traitements locaux, affirmant que "un projet d’incinérateur est bien avancé dans l’agglomération clermontoise. Il présente toutes les garanties environnementales. Dans ce contexte, le projet Pizzorno n’est pas justifié ... »

« Il y a donc collusion entre les Conseils Généraux du Puy-de-Dôme et de la Haute-Loire avec le Valtom et le préfet de région pour laisser le champ libre à l’incinérateur de Vernéa/Suez. Elles demandent la consultation des populations par référendum décisionnel local pour que le plan en révision définisse des traitements de proximité pour les déchets recyclables et réutilisables, sans incinération, sur leur bassin de vie ».

L’association IDÉES Pour Beaumont s’associe à cette déclaration.