Accueil > Actualités > Les fourberies de Scapin

Théâtre

Les fourberies de Scapin

jeudi 3 octobre 2013, par le bureau

Mardi 8 octobre au Tremplin à 20 heures 30, en partenariat avec la Comédie de Clermont, scène national, Les Fourberies de Scapin.

Les circonstances dans lesquelles les Fourberies sont données en 1671 en disent long sur le sens qu’elles ont pour Molière. Si ce n’est pas une sortie de route, ça y ressemble beaucoup !
Molière n’a plus rien écrit pour « la ville » depuis trois ans (c’était l’Avare), et il vient de donner coup sur coup une série de grandes machines pour « la cour », des pièces à grand spectacle et grand prestige, qui ont satisfait certainement sa gloire, mais non peut-être sans « plomber » son génie.
Pour ce Molière au sommet, à deux ans de sa mort, la mascarade de Scapin est comme une échappée belle.
Scapin, c’est une espièglerie hors de saison. Dont le sujet est l’espièglerie.
Dont le héros est l’Espiègle.
Le public boude. Quand Molière sera mort, le public en raffolera. Parce que c’était toute la vérité première de Molière, simplement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)