Accueil > Édito > Le temps de la démocratie

Le temps de la démocratie

samedi 24 août 2002, par Le Groupe IDÉES Pour Beaumont

Après avoir majoritairement choisi la nouvelle équipe municipale, les Beaumontois, aux élections législatives, ont encore sanctionné la droite et privilégié la candidature de D. Auroi. Le groupe IDÉES Pour Beaumont pense que l’action municipale n’est pas étrangère à ce choix.

Parmi les innovations, faisons le point sur la véritable « renaissance » de la vie démocratique locale, rejetant ainsi une pratique périmée plus fondée sur le clientélisme que sur l’intérêt collectif. Certes, les vieilles pratiques alimentées par les rumeurs ont la vie dure ; pourtant il suffit de quelques comparaisons pour voir le chemin parcouru.

Les élus sont à l’écoute de la population. Les concertations sont fécondes. Ainsi un groupe de réflexion, largement ouvert, a travaillé pour faire de la Mourette une zone agréable à vivre, équipée, avec une densité d’habitat inférieure à celle initialement prévue. Ainsi un comité de pilotage réfléchit avec des professionnels sur l’avenir du bourg. Ainsi les modifications de la Place du Parc sont-elles intervenues après discussion avec les commerçants. Les résultats de ces concertations sont pris en considération car l’avenir de notre cité implique tout le monde. Et si les représentants de l’opposition ne viennent pas toujours, nous le regrettons. Sans nous en étonner quand on voit qu’aucun n’a daigné commémorer le 14 juillet et inaugurer la devise républicaine au frontispice de la Mairie !

Pour un travail efficace et transparent des élus, il faut une vie réelle des commissions municipales. Elle existe désormais. En 18 mois, ces commissions se sont plus réunies que durant les 6 ans du mandat précédent. Ce travail facilite le fonctionnement du conseil municipal, contribue à l’expression de la minorité.

La démocratie concerne aussi la vie du personnel municipal. Les instances réglementaires comme le Comité Technique Paritaire fonctionnent enfin.

Au-delà, nous avons ouvert un large champ à la démocratie des citoyens. Aviez-vous par le passé la possibilité de rencontrer vos élus lors de réunions publiques ? Ou bien lors de visites de quartier ? NON. C’est le cas aujourd’hui.

De même, les questions citoyennes en fin de conseil municipal permettent d’aborder des problèmes concrets et collectifs. D’ailleurs il faudra veiller à ne pas dévoyer ce principe qui ne peut se restreindre à des cas individuels.

Ainsi va la vie, ainsi va la démocratie. La voie est tracée et rien ne sera plus jamais comme avant. Tant mieux pour Beaumont et ses habitants.