Accueil > Bulletins > Année 2004 > Bulletin - Octobre 2004 > Le Boulevard Sud-Ouest et l’Avenue Sud dans l’impasse

Le Boulevard Sud-Ouest et l’Avenue Sud dans l’impasse

mardi 5 octobre 2004, par le bureau

À l’entrée du troisième millénaire, le Conseil Général du Puy-de-Dôme a ressorti de ses cartons le vieux projet de Boulevard Sud-Ouest improprement appelé boulevard de contournement de l’agglomération clermontoise (voir encadré). Les associations riveraines auxquelles s’est jointe IDÉES pour Beaumont, seule association beaumontoise ayant participé à la concertation (décembre 2002), ont toujours exprimé leur opposition à une voie de contournement autoroutier développée en ville, compte tenu de l’état d’urbanisation aux deux extrémités du parcours.

Avec l’adoption du plan de déplacements urbains (P.D.U.) depuis maintenant plus de trois ans, après enquête publique et accord de toutes les collectivités locales concernées, le parti pris de ce projet a été retenu et engagé.

L’une des abondantes conséquences de cette réalisation est l’augmentation du trafic routier sur les axes beaumontois (rue Alexandre Varenne et avenue du Maréchal Leclerc notamment ). L’idée de réaliser une (grande ?) voie de circulation, appelée “Avenue Sud” entre Dunant et Pourliat s’est rapidement imposée dans l’esprit de nombreux décideurs locaux. IDÉES pour Beaumont a soutenu la proposition du maire de Beaumont de lier le sort de l’Avenue Sud à celui du Boulevard Sud-Ouest.

Conseil Général ou Clermont Communauté ?

C’est désormais Clermont Communauté qui a la responsabilité du dossier “Avenue Sud”. Cette voie empruntera une partie du tracé actuel de la route départementale CD3, voirie du ressort du Conseil Général ; il serait logique de laisser à ce dernier la maîtrise du projet. On peut donc douter de l’opportunité de ce choix qui ne va pas dans le sens de l’efficacité et qui risque d’ajouter à la confusion.

Le tramway se fait désirer !

L'affiche de la concertation
Les engagements financiers très importants et semble-t-il sous-estimés occasionnés par la réalisation du tramway dans des délais liés aux prochaines échéances électorales vont probablement remettre en question, si ce n’est la construction de ce boulevard Sud-Ouest, du moins les dates de sa réalisation. Il est raisonnable d’envisager une évolution des travaux échelonnée dans le temps, le premier tronçon pouvant être le parcours Vallières- Dunant. Une restriction budgétaire s’accompagnant toujours d’une diminution des services et d’une baisse de qualité, on peut craindre le pire !

Il n’en reste pas moins que la décision d’ouvrir l’Avenue Sud pourrait être prise avec ou sans le Boulevard Sud-Ouest. De multiples raisons incitent à le croire : le parking de la place Henri Dunant est prévu pour contenir environ cinq cent neuf places de véhicules légers ; il ne fait aucun doute que cet axe Dunant-Pourliat sera utilisé pour y accéder comme il sera également emprunté pour évacuer les automobiles vers le réseau autoroutier.

Le tracé du Boulevard Sud-Ouest au voisinage de Beaumont

Un T.C.S.P. sinon rien !

IDÉES pour Beaumont se bat depuis des années pour que parallèlement au tracé d’une avenue sud soit implanté un Transport en Commun sur Site Propre reliant Dunant à Pourliat au minimum, un TCSP sans rupture de charge avec une fréquence convenable, une tarification attractive et une mise en place de parcs de stationnement aux alentours de la Plaine de Sarliève, voire au rond-point de Pourliat. Or, on apprend que l’étude de cette réalisation n’est plus à l’ordre du jour … N’est-ce pas là une erreur dramatique qui sera payée par les générations futures ?

Limiter de façon drastique l’accès des véhicules individuels aux centres urbains sera, dans un proche avenir, une obligation impérieuse que feront valoir les responsables politiques ; Le maire de Clermont l’a tellement bien compris qu’il met en place un dispositif protégeant l’hyper-centre et renvoyant en proche banlieue les automobiles indésirables !

De telles dispositions devraient être accompagnées par des mesures favorisant les transports en commun irriguant l’ensemble de l’agglomération, il n’en est rien ! Cet aveuglement prouve une irresponsabilité coupable en matière d’environnement et montre un égoïsme métropolitain insupportable. Cette décision est inadmissible.

Une avenue, pas une autoroute

Le projet de 1997 entre le Pourliat et l'avenue de l'Europe
Si l’Avenue-Sud se fait sans T.C.S.P., l’association IDÉES pour Beaumont demande que cet axe routier soit, autant que faire se peut, enterré et souhaite que l’emprise de cette avenue urbaine soit limitée à 2 fois 1 voie car elle redoute - un éventuel espoir de recouvrement pouvant être vite déçu - plus que tout, la réalisation d’une autoroute à niveau et à 2 fois 2 voies qui mettrait en péril les équilibres écologiques, sociaux et démographiques de notre cité, cicatrice indélébile trahissant son passé, défigurant son présent et hypothéquant son avenir. Cette autoroute ne passera pas !

Démocratie et transparence

IDÉES pour Beaumont s’interroge sur ce projet, sur la manière dont il est conduit, sur l’absence de concertation en ce qui concerne l’Avenue Sud, sur le manque de transparence dans les prises de décision, en un mot sur les véritables intentions de Clermont-Communauté. L’enjeu est de taille, il faut des réponses claires.

Mais la véritable question qui importe est de savoir si la décision de réaliser l’Avenue Sud peut être prise contre l’avis d’une majorité de Beaumontois.