Accueil > Édito > La France de Sarkozy ? Un régime qui sent la banane ...

La France de Sarkozy ? Un régime qui sent la banane ...

mercredi 14 octobre 2009, par le bureau

Nous croyions que plus rien ne nous étonnerait, que nous avions bu le calice jusqu’à la lie, que nous avions touché le fond... Résignés, nous nous étions tus, n’osant même plus nous moquer de nos voisins italiens avec, à leur tête, le cultissime Berlusconi. Toute honte bue, nous n’osions réagir ni au doigt d’honneur ni aux plaisanteries fussent-elles auvergnates, de nos ministres. Notre indignation avait fondu, sapée par l’accumulation des passe-droits et privilèges, la démesure de l’impudeur, l’infantilisme de la prétention, la dévotion maladive à l’argent, aux nantis... Persuadés que nous avions tout vu, tout subi, tout enduré, nous finissions par nous accommoder de notre propre écœurement, l’amertume, comme le reste, s’émoussant avec le temps …

Hélas, trois fois hélas, c’était sous-estimer le formidable potentiel de notre Président, son extraordinaire capacité à dépasser les bornes, cette exceptionnelle aptitude à se moquer du monde … Sans la moindre gêne et avec le parrainage des époux Balkany –une référence sur le plan de l’éthique–, le voilà en train de placer son rejeton à la tête de l’EPAD de la Défense ... Une place qu’il ne devrait qu’à son mérite et à son formidable succès électoral sur les terres de ... papa !
Il est vrai, qu’en l’occurrence et vu les études universitaires de l’heureux promu, il serait un peu gros de parler d’élitisme républicain …

Et pendant ce temps, on apprend qu’en Afrique, au Gabon, le jeune Ali Bongo vient de succéder à son défunt père, le très démocrate Omar. Il semblerait bien, hélas, que le réchauffement climatique, tant redouté par nos amis écologistes, ait déjà transformé notre pays en république bananière ...