Accueil > Élections > Municipales > Municipales 2001 > Lettre n°2 - Décembre 2000 > L’intercommunalité : indépendance et transparence

L’intercommunalité : indépendance et transparence

vendredi 1er décembre 2000, par le bureau

Clermont-CommunautéL’intercommunalité se développe. C’est une évidence et une nécessité en particulier pour les équipements importants de l’agglomération. Mais l’action des représentants beaumontois au sein de Clermont-Communauté doit échapper à deux dangers :

  • Rechercher un poste honorifique tout en négligeant les vrais dossiers (Cf. cet article).
  • Représenter une tendance politique qui limite les marges de manœuvres.
    En revanche, il faut :
  • Être libre de toute contrainte de parti pour représenter les intérêts beaumontois.
  • Jouer un rôle moteur pour mettre en place de vrais projets d’agglomération.

Notre spécificité nous permet de tenir pleinement ce rôle. Notre indépendance garantit celle de notre commune.

Par ailleurs, une plus grande transparence est un de nos objectifs. C’est pourquoi, nous sommes favorables à l’élection au suffrage universel direct des élus intercommunaux.

Dès à présent, et contrairement à ce qui existe, les représentants de Beaumont aux structures intercommunales devront rendre compte de leur action et des débats en cours auprès de l’ensemble des élus mais aussi devant les Beaumontois.

Les Beaumontois sont majeurs. Ils ont le droit d’être informés des projets qui concerneront leur vie de demain.