Accueil > Bulletins > Année 2005 > Bulletin - Octobre 2005 > IDÉES est pour la promotion des filles du Nord-Cameroun par l’école

IDÉES est pour la promotion des filles du Nord-Cameroun par l’école

lundi 3 octobre 2005, par le bureau

L’AUNOCADEV ( Auvergne-Nord-Cameroun-Développement) est une jeune association née à Beaumont en 2004.

Nous sommes actuellement plus de 60 membres dont un quart de Beaumontois.

Les objectifs de l’association

En relations directes avec des habitants des Monts Mandara les Mofou, au nord du Cameroun, nous avons pour but le développement de trois cantons montagnards, : peuplés par 30 000 personnes environ, à 1 000 km au nord de Yaoundé, la capitale.

Notre but principal est la promotion des filles, grâce à l’augmentation du nombre des écolières. Pour cela nous agissons en concertation avec une association de parents d’élèves montagnards, “l’École-pourquoi ?”, créée en août 2004.

Dans les trois cantons, on trouve actuellement 16 écoles primaires qui en 2004, ont scolarisé 4 550 enfants. Parmi eux les filles étaient 1 850 et représentaient 41 % des effectifs, un début de parité entre filles et garçons. Moins nombreuses que les garçons ces écolières Mofu n’en sont pas moins, bien souvent, les meilleures élèves de leurs classes …

Nos actions

Avec nos partenaires camerounais nous nous étions proposé d’aider financièrement les parents d’écolières. Pour cela nous avions décidé de prendre en charge les frais d’inscription à l’école des meilleures élèves. Nous avons commencé à réaliser ce programme » en décembre 2004 : 95 écolières et leurs parents ont reçu ainsi une “prime d’écolage”.

Nous avions aussi envisagé la création d’un puits par école – car les points d’eau sont absents dans la plupart des écoles alors qu’il y fait très, très chaud en fin de saison sèche. L’Aunocadev s’est engagée à financer l’achat du ciment nécessaire au caractère définitif des puits, tandis que les parents, eux, se chargeraient du creusement. Les chantiers ont démarré en avril 2005 dans deux écoles, et - merveille !– les deux puits ont abouti à l’eau.

Nos ressources

Les ressources de l’Aunocadev sont modestes. Elles proviennent surtout des cotisations de ses membres et de dons de particuliers. Toutefois nous avons déposé des demandes de subventions auprès d’instances nationales et nous espérons aussi que nos demandes auprès d’instances internationales finiront, au moins partiellement, par être prises en compte.

En liaison avec “l’École-Pourquoi ?” nous sommes résolus à faire disparaître la grande injustice que représente pour les filles des montagnes du Nord-Cameroun, l’impossibilité actuelle d’accéder à une scolarisation poussée, alors que, dans cette société, les femmes représentent le meilleur espoir de développement.