Accueil > Bulletins > Année 2006 > Bulletin - Février 2006 > Équipement communautaire de proximité : des oppositions incohérentes

Équipement communautaire de proximité : des oppositions incohérentes

vendredi 10 février 2006, par le bureau

Lors du conseil municipal du 31 août dernier, seuls les élus IDÉES Pour Beaumont ont défendu un projet d’Équipement Communautaire de Proximité sur la Mourette. Les conseillers minoritaires ont voté contre ce projet. Il s’agit là d’une décision importante qui mérite d’être précisée.

Qu’est-ce qu’un Equipement Communautaire de Proximité (ECP) ?

Voici plus de 2 ans, Clermont Communauté a décidé de prendre en charge la réalisation d’équipements qui, au terme de leur réalisation, sont remis aux communes adhérentes. Pour chacun, l’apport financier de Clermont Communauté s’élève à 1,5 million d’euros (TTC). Ces équipements doivent s’inscrire dans le champ de compétences de la Communauté d’Agglomération (ex : domaine culturel).

Quelles possibilités pour Beaumont ?

Dans un premier temps, après avoir envisagé plusieurs possibilités, notre commune s’était positionnée sur un projet de réhabilitation du cloître Saint-Benoît et Clermont Communauté avait pris note de cette proposition.

Cependant, les inflexions des procédures administratives et juridiques liées à la démarche d’Utilité Publique, la recherche de solutions consensuelles difficiles à obtenir et certaines contraintes techniques ont suscité de nouvelles réflexions au sein de la majorité municipale. C’est pourquoi, afin de ne pas perdre de temps, l’exécutif municipal a présenté, dès le conseil municipal du 31 août, un projet d’ECP sur la Mourette, actuellement dénommé “Centre Loisirs Culture”.

La proposition municipale

Il s’agit d’une déclaration d’intention dont Clermont Communauté a besoin pour une inscription au titre des ECP. Ce “pré-programme” liste des objectifs (accueil de spectacles, complément d’équipements communaux, réponse aux demandes de locaux ou réponse à des demandes actuellement insatisfaites), envisage des espaces (grande salle, accueil, plusieurs studios, diverses salles ou locaux), et s’ouvre à des publics très diversifiés.

Les élus majoritaires (IDÉES Pour Beaumont et Marc Saumureau) ont donc travaillé durant l’été pour présenter une démarche d’intention à l’ensemble des conseillers et pour remettre à Clermont Communauté une demande officielle, préalable indispensable à l’examen du projet de notre commune.

Bref, rien d’autre que l’exercice normal des attributions d’une équipe majoritaire en charge des affaires communales.
Pourtant, cette délibération a suscité d’étonnantes réactions d’opposition.

D’étonnantes oppositions

Les composantes de la droite ont contesté la démarche sur sa forme en déplorant un manque de concertation. Cette attitude est assez surprenante pour plusieurs raisons : le conseil municipal a été consulté sur ce sujet et l’accord de principe n’est pas contradictoire avec la demande auprès de Clermont Communauté de concertations ultérieures sur la définition précise du projet.

Mais l’opposition des élus socialistes est bien plus surprenante puisque contestant le dossier sur le fond !

Sans entrer dans une polémique stérile, nous nous étonnons de voir que les oppositions préfèrent priver Beaumont d’un apport financier conséquent (1,5 million d’euros).

Concernant la position d’élus socialistes, nous regrettons que dans le même temps soit présentée une option d’ouverture de maisons de quartier. Sur un territoire de 4 km2, de telles structures ne se justifient pas. Elles auraient un coût d’investissement élevé (et totalement à la charge de la commune), sans parler des coûts de fonctionnement qui, brutalement, ne sont plus pris en considération.

Notre association soutient totalement la position de nos élus. La constitution d’un groupe de pilotage avec les parties concernées ainsi qu’avec Clermont Communauté permettra d’aboutir au meilleur projet possible.