Accueil > Élections > Municipales > Municipales 2001 > Lettre n°2 - Décembre 2000 > Éditorial : liberté, égalité, fraternité

Éditorial : liberté, égalité, fraternité

vendredi 1er décembre 2000, par le bureau

François Saint-AndréChargée de symboles, la devise républicaine paraît trop souvent galvaudée aujourd’hui. Il est pourtant primordial de redonner leur sens à ces mots.

La liberté s’oppose à l’oppression bien sûr. Elle s’exprime notamment par le droit fondamental qu’est le droit de vote, mais aussi par la possibilité de chacun, à son niveau, de s’impliquer dans la vie locale. Il n’y a pas de liberté sans responsabilité et cela passe par l’information et la transparence, fondement de la démocratie.

L’égalité se traduit elle aussi dans les élections, puisque tout un chacun peut faire valoir sa voix (1 homme ou 1 femme = 1 voix). Elle régit également le principe d’un traitement identique de tous les citoyens vis-à-vis de la loi, sans favoritisme ni clientélisme. Mais, cette égalité civique passe aussi, à mon sens, par la lutte contre toutes les inégalités, sociales et économiques. Notre politique municipale s’efforcera aussi de répondre à ces questions.

La fraternité constitue l’aboutissement. En effet, en luttant pour la démocratie et contre les inégalités, on s’inscrit tout à la fois dans un engagement local pour une cité où tous doivent avoir plaisir à vivre et dans une démarche globale pour un monde plus solidaire.

Ces principes, vous les retrouverez dans toutes nos propositions pour Beaumont. Nous vous avons déjà exposé les grandes lignes de notre projet social, découvrez dans ces pages nos propositions pour la culture et la démocratie locales. Là encore, c’est avec vous que nous voulons construire l’avenir !