Accueil > Bulletins > Année 2004 > Bulletin - Octobre 2004 > Éditorial : cris et chuchotements

Éditorial : cris et chuchotements

mardi 5 octobre 2004, par le bureau

La droite locale a pour habitude de s’en prendre violemment à l’équipe en place dont elle n’a toujours pas digéré l’élection voici plus de trois ans. On aurait pu penser que les derniers scrutins, calamiteux pour l’UMP, y compris aux régionales, et ce malgré la forte personnalité de sa tête de liste, tout particulièrement sur notre commune, allait l’inciter à un brin de discrétion, voire à une forme de modestie. Hélas, bien au contraire, cette accumulation de défaites n’a fait, semble-t-il, qu’exacerber sa rancœur et les attaques aussi radicales que dérisoires ne cessent d’alimenter des écrits dont la rigueur et la pertinence ne sont pas les qualités premières.

C’est pourquoi nous nous permettons de porter à la connaissance des électeurs beaumontois que, depuis le début de l’année et à ce jour (mi juillet), sur 80 délibérations proposées au Conseil Municipal, 49 ont été adoptées à l’unanimité, 29 avec des abstentions et deux seulement ont suscité un vote défavorable de la part du groupe minoritaire de l’opposition. Il s’agit, pour la première de l’adoption du tarif des photocopies réalisées au sein de la Bibliothèque Municipale : il fallait en effet se conformer à la loi sur le “photocopillage” tout en évitant de transformer ce lieu en salle de reprographie, alors qu’il en existe de proches à prix modique. La seconde concerne le plan de circulation du bourg, la situation actuelle lui convenant sans doute … Quant au développement de notre commune, pas l’ombre d’une réflexion sérieuse pour l’avenir, le Plan d’Aménagement et de Développement Durable ne semblant engendrer aucune proposition sérieuse …

Tous les comptes-rendus officiels du Conseil Municipal sont naturellement à la disposition des Beaumontois et notre quotidien régional y consacre un article dont la rédaction lui appartient.