Accueil > Bulletins > Année 1998 > Bulletin - Octobre 1998 > Dossier : CCAS et transport

Dossier : CCAS et transport

vendredi 2 octobre 1998, par le bureau

Par 2 fois déjà, nous vous avons informés de l’organisation et de la vie du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale). Monique Verdier, élue d’Union-IDÉES Pour Beaumont y siège et défend les intérêts des plus démunis. Comme l’engagement en avait été pris voici plus de 3 ans, nos élus rendent compte de leur action et vous présentent les décisions intéressant la vie de notre commune. C’est aujourd’hui le cas en ce qui concerne l’aide au transport pour les plus défavorisés.

Les possibilités envisagées

Lors de la réunion du 23 juin 1998, une discussion était prévue sur la possibilité d’attribuer une aide au transport en commun pour les demandeurs d’emploi de la commune. De telles dispositions existent depuis longtemps dans les communes voisines et IDÉES Pour Beaumont en a toujours souhaité l’instauration. Deux choix étaient envisageables.

Première Proposition

Attribution de 2 carnets de 20 tickets par personne et par mois avec participation de l’utilisateur :

10 francs par carnet pour ceux ayant des ressources mensuelles inférieures à 2500 francs et appartenant à un foyer non imposable ;
40 francs par carnet pour les bénéficiaires aux ressources mensuelles supérieures à 2500 francs et appartenant à un foyer non imposable.
Le carnet vaut 55 francs, ce qui laisse dans le premier cas une participation de 45 francs pour le CCAS et dans le deuxième cas une participation de 15 francs.

Deuxième Proposition

Attribution d’un passe-bus d’un coût de 187 francs. Le SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun) en prend alors à sa charge 50 % et la participation du CCAS s’élève donc à 93,50 francs. Là aussi une participation des bénéficiaires est prévue sur les mêmes bases que précédemment, à savoir 10 et 40 francs (avec des critères identiques).

Notre choix

Il nous est apparu évident que la deuxième solution était la meilleure. En effet, elle se révèle légèrement plus coûteuse pour le CCAS mais le but du CCAS est bien de venir en aide à ceux qui sont en difficulté et de les aider dans toute leur vie. La vie ne se restreint pas à la recherche d’un emploi mais inclut toute une série d’aspects qui favorisent l’insertion dans la collectivité, les relations amicales et familiales, les possibilités de détente, de changer de cadre.

Dès lors, le passe-bus offre la souplesse requise à des déplacements dans toute l’agglomération. Il permet de se déplacer à l’ANPE, aux ASSEDIC bien sûr mais aussi de circuler librement dans l’agglomération, de visiter la famille, de flâner, de se rendre à des activités sportives, culturelles, associatives ...

La décision

Hélas, la position défendue par Monique Verdier n’a pas été retenue. Le choix s’est donc porté sur l’attribution d’un carnet de 20 tickets aux personnes remplissant les conditions et résidant à Beaumont depuis 3 mois.

Nous pensons que cette solution est perfectible et nous espérons que tel sera le cas.

IDÉES Pour Beaumont considère que la commune de Beaumont entame enfin une démarche sociale depuis longtemps en vigueur chez nos voisins (ex : Clermont-Ferrand, Ceyrat, Romagnat). Par contre nous regrettons que l’information n’ait pas été largement diffusée. Le nombre de bénéficiaires potentiels aurait mérité une véritable information personnalisée ou, du moins, un article clair dans La Montagne et un affichage sur le panneau devant la Mairie.

Par ce bulletin, nous espérons combler cette lacune et nous incitons toutes les personnes concernées à entrer en contact avec la Mairie ou bien avec Monique Verdier, élue d’Union-IDÉES Pour Beaumont qui communiquera les informations nécessaires.