Accueil > Bulletins > Année 1999 > Bulletin - Juin 1999 > Des fils à foison

Des fils à foison

mardi 1er juin 1999, par le bureau

Certains de nos lecteurs regrettent que parmi les nombreux aménagements que mérite le vieux bourg, personne n’ait œuvré à éliminer du paysage les disgracieux câbles électriques qui défigurent les rues les plus intéressantes. Nous partageons cette préoccupation, mais il convient d’être précis et prudent dans les mesures envisageables.

Un état des lieux peu satisfaisant

C’est le moins qu’on puisse dire. En particulier, nous vous invitons à une promenade dans les rues les plus centrales : rue Maradeix, rue du commerce, place de l’église... Incontestablement, outre des risques pour la sécurité, ces câblages contribuent à l’impression générale de laisser-aller. Cette situation résulte de 2 causes principales. La première est d’ordre général. Lors des opérations d’électrification, le critère esthétique n’était pas pris en compte et la La deuxième est plus spécifiquement beaumontoise : aucune majorité municipale n’a placé au rang de ses priorités une réflexion d’amélioration globale du bourg ainsi que le prouve son état actuel. C’est dans ce cadre qu’il convient donc de voir les solutions envisageables.

Des solutions existent

Elles consistent principalement à la mise en souterrain du réseau électrique. Attention, il serait faux de prétendre que cela est facile, gratuit et rapide. Mais, il n’empêche que ces solutions sont bien réelles. Concrètement, voici ce qu’ IDÉES Pour Beaumont propose. Tout d’abord, il est illusoire de vouloir tout changer et partout. Il faut procéder par étapes, en choisissant les points les plus sensibles. Ensuite, il faut établir un plan d’action sur plusieurs années. Enfin, il faut rechercher des financements qui réduisent les dépenses.

Pour cela, des fonds d’intervention existent. Si Beaumont ne peut prétendre à certains d’entre eux (réservés à des zones classées bien précises), il reste possible de bénéficier de subventions de l’ordre de 50 %. Ces aides réclament le soutien de l’ABF (Architecte des Bâtiments de France), sensible à ce type de problèmes. Elles imposent également une négociation avec EDF qui contribue régulièrement à des telles améliorations. Enfin, il est possible de solliciter le Syndicat Intercommunal d’Électrification par le biais d’une négociation pour que Beaumont en profite. Lorsque ces dossiers sont « montés », à l’occasion d’interventions sur les divers réseaux (et les habitants du bourg savent bien que « leurs » rues sont régulièrement éventrées), il est possible de procéder aux améliorations requises. De la sorte, les opérations de sécurité seront concomitantes à celles d’enfouissement, pour un coût voisin et pour la satisfaction de tous.

Voilà le type d’interventions qu’IDÉES Pour Beaumont propose à la population. Il s’agit surtout de mobiliser notre énergie pour construire un projet cohérent et obtenir les nécessaires subventions. Mais l’enjeu est réel. Il est à la hauteur de nos ambitions pour que notre patrimoine collectif soit vraiment amélioré comme cela se fait dans d’autres communes.