Accueil > Actualités > Décision du Conseil Politique Régional des Verts Auvergne du 11 juin (...)

Décision du Conseil Politique Régional des Verts Auvergne du 11 juin 2007

Deuxième tour des législatives

mercredi 13 juin 2007, par Hervé Mantelet

Le système électoral français est, avec le système anglais uninominal à un tour, le moins démocratique des systèmes législatifs européens qui, tous, introduisent une part de proportionnelle conséquente permettant l’expression de la diversité politique.

La Droite sarkozyste, avec 45% des voix au 1er tour, risque de se retrouver avec 80% des députés.

Le parti socialiste (et ses satellites PRG-MRC) a une lourde responsabilité dans cette dérive démocratique :

  • d’abord par l’inversion du calendrier faisant du 1er tour des législatives le 3e tour de la Présidentielle et amplifiant ainsi le fait majoritaire,
  • ensuite par le refus renouvelé - malgré l’accord signé en 1997 avec Jospin et malgré les promesses - d’introduire la moindre part de proportionnelle dans le scrutin législatif,
  • enfin par son attitude hégémonique :
    • refus d’accord programmatique et électoral avec les Verts permettant de compenser l’absence de proportionnelle, et d’envisager une alternative à gauche écologique et sociale,
    • refus des parrainages pour la présidentielle et appel au vote utile qui a conduit à l’échec que l’on sait au 2e tour de la présidentielle.

Le PS semble se satisfaire d’une bipolarisation UMP / PS, sur le modèle anglo-saxon, qui nous conduit à une impasse démocratique que reconnaissent la plupart des analystes politiques.

Les Verts ne peuvent se satisfaire de cette situation.

Le Conseil Politique Régional des Verts Auvergne réuni le 11 juin 2007 appelle à battre les candidats de la droite sarkozyste, et à tout faire pour construire les nécessaires contre-pouvoirs pour la démocratie, la justice sociale et la défense de l’environnement, mais il souhaite une remise en cause du modèle dominant pour reconstruire une véritable gauche écologique et sociale.