Accueil > Vos élus > Compte-rendu du conseil municipal du 12 mai

Compte-rendu du conseil municipal du 12 mai

jeudi 14 mai 2015, par Groupe des élus IDÉES Pour Beaumont

Les délibérations relatives aux comptes administratifs (budget principal)

Nos choix politiques ne sont pas les mêmes que ceux de la majorité. Ce n’est pas une surprise, ce qui nous conduit à relever en séance les éléments suivants : Eclairage de la rue Monpoly / SIEG : 30/06/2014 : 1 630,52 € ; Travaux éclairage public esplanade des Chauffours 18/ 11/2014 : 14 912,69 € ; Eclairage public des abords de l’Hôtel de Ville : 15/09/2014 : 74 517,40 €... Sans compter les 57.000 € du passage en 2 classes des quartiers ouest de Beaumont.

Les autres travaux d’éclairage public ont donc représenté au moins une dépense de 91.060,61 €. Si ces dépenses sont justifiées aujourd’hui, le seront-elles lorsque la majorité souhaitera intervenir une nouvelle fois pour passer ces secteurs en 2 classes ? Le retour sur investissement sera donc bien inférieur à celui annoncé. Nous avons donc voté contre, fidèle à notre position sur l’éclairage nocture (cf. plus loin) et demandé un bilan économique précis.

Délibérations relatives à l’assainissement et à la gestion de l’eau

Nous remarquons dans celles-ci un excédent de 543.427,96 € pour l’exercice 2015. Alors qu’en 2014, 479.321,33 € ont été dépensé. Seulement 195.000 euros d’investissement sont prévus sans qu’aucune étude n’aie été faite pour l’avenir. Mais les recettes de 2015 seront probablement comparables aux années précédentes puisque la majorité a décidé de maintenir les taux des taxes d’assainissement, soit environ 311.000 € pour la section investissement et environ 1.000.000 € pour la section exploitation. Dans ces conditions, le solde d’exécution de l’année 2015 risque d’être très élevé : proche de + 1.000.000 €. Si la Communauté Urbaine de Clermont prend la compétence eau potable et assainissement dès 2017, comme prévu, cette somme partirait abonder les comptes de la communauté et financer des travaux sans doute ailleurs qu’à Beaumont !

Dans les années précédentes, lors de nos mandats, nous calculions tous les ans les taxes communales de l’eau potable et de l’assainissement en fonctions des travaux prévus pour l’année suivante. Nous avions l’ambition de travailler à la rénovation du réseau. Comme nous l’avons évoqué en commission urbanisme, le schéma directeur de l’eau préconise de remplacer 400 m de canalisation chaque année. Ne rien faire, c’est faire le choix d’une pause, ce qui est une erreur écologique et financière. D’autant que les taux pourraient être au moins bas.

Notre groupe ne peut pas cautionner une telle gestion de l’eau. Nous avons voté contre.

Deux autres points sont abordés en séance, sur une autre délibération relative à un avenant à la DSP (délégation de service public) confiée à Véolia. Même si l’essentiel de la gestion de l’eau potable est assuré par le délégataire VEOLIA, nous rappelons qu’il est important pour la municipalité de garder la maitrise de cette gestion, l’eau étant un bien commun. Dans le contrat d’exploitation il est stipulé que la municipalité et son délégataire se réunissent 3 fois par an pour faire le point sur les sujets d’actualité et que le délégataire verse tous les ans une somme de 10.000 € pour une expertise plus approfondie du respect de son contrat. Nous souhaitons que ses mesures soient mises en oeuvre et suivies en conseil municipal.

Nous intervenons aussi pour mobiliser sur l’actuelle consultation publique sur l’eau, conduite par le gouvernement. L’État consulte les citoyens français sur les projets de plans de gestion des eaux et des inondations des 7 bassins français pour la période 2016- 2021 avant de les adopter définitivement. Cette consultation a débuté le 19 décembre 2014 se poursuit jusqu’ au 18 juin 2015. Chaque commune du bassin de Loire Bretagne a été invitée par courrier à relayer cette information auprès de ces administrés afin que chacun puisse donner son avis soit en répondant au questionnaire mis à disposition, soit par courrier électronique sur le site www.prenons-soin-de-leau.fr. Nous regrettons que la mairie n’est pas fait le choix de largement médiatiser cette consultation. Nous proposons que des questionnaires soient mis à disposition à l’accueil de la mairie, et qu’une information soit donnée sur le site de la mairie et sur le futur bulletin de Beaumont. Pour mémoire, ces plans de gestion sont financés par la taxe intitulée « redevance agence de l’eau » qui est prélevée sur chaque facture d’eau et qu’en moyenne nationale elle représente 10 % de la facture d’eau.

Délibération relative à une étude sur la poursuite de l’aménagement du “Coeur de ville”

Cette délibération est l’occasion pour la majorité d’indiquer qu’il n’y a pas (donc plus) d’ambition en matière d’écoquartier. D’ailleurs, petite leçon de morale nous a été faite sur l’inutilité des labels (bio, éco & Co...). Sauf qu’au delà de l’image, c’est la méthode qui importe dans les référentiels environnementaux, l’outillage, qui permet de réunir, politiques, services et citoyens dans un même mouvement de progression vers l’objectif du label. C’est ce que nous avons rappelé en soulignant que certains labels ouvrent aussi à des subventions : un peu de beurre dans les épinards de notre ville ! D’autant qu’à bien relire les compte-rendu public des autres conseils municipaux, nous pouvons voir comment la même majorité, si peu attachée aux labels, défendait encore dernièrement le label des villes fleuries. 2 poids, 2 mesures... Nous avons aussi insisté pour qu’un comité de pilotage soit mis en œuvre sur ce projet, associant largement les citoyens selon une véritable démarche participative. Affaire à suivre ! Notre groupe, malgré ces remarques, a voté pour cette délibération afin de ne pas retarder les études préalables à ce projet # Coeur de ville #, que nous avions nous même initié dans le précédent mandat, même si celui-ci prend une tournure résolument différente de ce que nous avions envisagé en matière d’aménagement urbain durable...

En bref, les masques tombent ! C’en est fini de penser la ville dans le respect de la nature et du bien vivre.

Délibération sur la mise en oeuvre de la tranche 2 de la rénovation des éclairages nocturnes

Là encore, la divergence politique est criante. De notre côté, nous défendons l’extinction totale la nuit à des horaires adaptées. C’est le choix de la raison pour protéger notre santé, la faune nocturne, et faire des économies d’énergie synonyme d’économie pour les finances de la ville, d’une part, et de transition énergétique d’autre part, pour agir en faveur de la préservation du climat. La majorité préfère allumer la nuit, des fois que... sur l’argument économique mis en avant : aucune réponse. On nous demande de voter le déploiement de la tranche 2 sans connaître le véritable impact de la tranche 1. Et avec l’augmentation du coût de l’électricité, on peut se demander si les économies nécessaires pour couvrir l’investissement du système 1 sur 2 vont vraiment voir le jour. Plusieurs milliers d’euros que devront peut-être payer les citoyens donc, pour bénéficier d’une veilleuse au coin de leur rue à 3h du matin.

Nous avons donc voter contre cette délibération, en demandant qu’un bilan économique détaillé soit fait, de même que sur les aspects sécuritaires (argument favori de la majorité). A ce sujet, nous avons découvert lors des questions citoyennes, en fin de séance, que de nombreux cambriolages reprenaient sur la ville. Serait-ce la lumière qui favorise ces délits ?

Délibération relative à l’adhésion de la ville à l’association FREDON (défense des végétaux)

Nous avons voté pour, car la ville est adhérente depuis plusieurs années y compris sous notre mandat. Ce dossier a été l’occasion de découvrir que la majorité visait le zéro phyto pour ce qui est des services municipaux (plutôt une bonne chose), mais ne s’interdisait pas l’usage de ces produits toxiques pour l’environnement et les humains lorsqu’elle avait recours à des prestataires (il faut le voir pour le croire !). Heureusement, des investissements sont envisagés pour tendre vers le zéro phyto complet : quand ?

En attendant, sortez couvert : masque et combinaison de rigueur... encore faut-il savoir où et quand !

Délibération sur le lancement de l’étude relative à la transformation de la communauté d’agglomération en communauté urbaine

Nous avons voter pour, car ce projet ambitieux et aux multiples enjeux doit réunir tous les acteurs : élus, associations, entreprises... et citoyens. C’est pourquoi nous avons émis des propositions très précises pour développer la participation citoyenne sur ce projet, et viser un vrai projet politique durable et humain. Je vous laisse lire l’intervention ci-dessous. Le maire de Beaumont, qui devrait faire partie du comité de pilotage sur ce projet, s’est engagé à faire remonter ces propositions à Olivier BIANCHI. Bien entendu, nous n’attendrons pas qu’il le fasse pour partager nos idées, comme nous l’avons déjà fait lors d’une réunion privée avec Olivier BIANCHI et d’autres élus.

Délibération sur la mise à disposition de logiciel

L’occasion pour nous de rappeler notre proposition récente d’investir les logiciels libres et gratuit, à l’instar de ce que font déjà de nombreuses communes.

Délibération relative à une subvention pour une association

Bien entendu, nous sommes satisfaits de voir cette association bénéficier d’une aide de la mairie. Néanmoins, nous n’avons pas pris part au vote fidèle à notre position évoquée au conseil municipal de mars dernier. La situation de possible prise illégale d’intérêt autour des associations nous conduit à des réserves importantes à ce sujet.

De même, nous avons livré un plaidoyer de défense et d’appui en faveur de l’association des Cafteuses... Il nous semble que toutes les mesures pour soutenir le projet culturel de cette association ne sont pas mises en oeuvre.

Ici encore, les masques tombent ! D’ailleurs, des propos totalement inconvenants et irrespectueux ont été tenus ce qui nous a fait réagir et appeler au respect. Rendez-vous en mairie pour lire la transcription officielle de ce conseil municipal qui est public pour tous, sur simple demande. Et vous pourrez découvrir une triste gouvernance locale !

Motion

Et à l’issue de l’ordre du jour, 2 motions sont présentées sur table. Une pour la défense d’une classe risquant de fermer à l’école du Masage. L’autre pour appeler la CPAM à revenir sur sa décision de supprimer sa permanence Beaumontoise.

Fidèles à nos valeurs et à notre éthique, nous avons voté pour ces motions au-delà de nos différences avec la majorité. Mais nous avons fait remarqué qu’il eu été souhaitable que la même énergie soit mise en d’oeuvre pour la défense du service public postal sur notre ville. D’autant que les arguments avancés par l’exécutif à propos de la CPAM sont peu ou prou exactement les mêmes que ceux que nous défendions pour la Poste du Masage. Encore une fois : 2 poids, 2 mesures...

Et parce que le maire n’a pas souhaité évoquer la motion que nous avions proposé, pour résister contre la loi sur le renseignement voté par les députés et en cours de débat au Sénat, je suis intervenu en questions diverses à ce sujet. Une intervention que le maire a coupée sans me permettre de finir. Peu d’égard pour la liberté d’expression ! Là encore, rendez-vous dans le compte-rendu officiel et public de ce conseil, accessible par tous en mairie, pour découvrir comment la démocratie local est animée. Et si le sujet vous intéresse, car il concerne tous les beaumontois, malgré ce que nos opposants veulent essayer de faire croire, du seul fait de la présence d’antenne relais mobile sur notre commune et des connexions web que nous faisons tous chaque jour depuis notre domicile,... lire mon intervention (non censurée) ci-dessous.

Du terrorisme dans les fleurs ?

Pour finir ce conseil municipal, petite chronique ludique et printanière... à découvrir dans le compte-rendu officiel (toujours en mairie, accessible par tous sur simple demande). Quelques graines de fleurs, pour embellir cette triste gouvernance locale !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)