Accueil > Élections > Municipales > Municipales 2014 > Comment l’UMP propose de dilapider les deniers publics de la commune (...)

Campagne des municipales 2014

Comment l’UMP propose de dilapider les deniers publics de la commune !

vendredi 21 mars 2014, par le bureau

Alors que les élections approchent à grands pas, l’absence de réel programme de la liste UMP d’Alain Dumeil ne permet pas vraiment de juger de la pertinence des actions proposées et d’éventuellement les chiffrer afin de voir si elles sont réalistes, sauf celles concernant le logement social !

La liste conduite par Alain Dumeil propose de geler voire supprimer toute construction de logements et en particulier, de logement social. Alors que l’on a de la peine à connaître son programme pour pouvoir le chiffrer, cette suppression ou ce gel peut lui être parfaitement évalué. Et le coût pour la commune est faramineux !

En effet, la loi SRU de 1999 et dernièrement la loi Duflot incitent les villes à construire des logements sociaux afin de parvenir à un pourcentage minimum de 25 %. Les villes comme Beaumont, qui n’atteignent pas cette proportion, doivent payer une pénalité. Pour le moment, Beaumont a réussi à passer de 8 % à environ 15 % de logements sociaux. Mais dans une ville peu étendue, il n’est pas simple de construire des logements car peu de terrains sont disponibles.

Concernant Beaumont, la pénalité actuelle est théoriquement de 120 000 € par an. Pour le moment, la municipalité arrive à la diminuer grâce à sa politique en faveur du logement et à la construction de logements sociaux. Ainsi, Beaumont n’a payé qu’entre 0 € et 20 000 € de pénalités chaque année. Il faut donc saluer le travail de l’équipe menée par François SAINT-ANDRÉ, qui, par son action en faveur du logement social, a permis de diminuer et même d’annuler cette pénalité certaines années, au plus grand bénéfice du budget communal.

La proposition de la liste conduite par Alain Dumeil, en gelant la construction de logements sociaux, amènerait la municipalité à payer une pénalité multipliée par 5, soit 600 000 € par an ! Ainsi, à l’échelle du mandat, Alain Dumeil ne propose rien de moins que de gaspiller 3 600 000 € d’argent public. Quand on sait que les impôts locaux alimentent le budget de la commune à hauteur de 2/3 des recettes, les Beaumontois apprécieront cette proposition ! Enfin, pour compenser ce gaspillage, on peut aussi noter que cela représente une hausse des impôts de 10 % pour pouvoir la financer. Ainsi, l’UMP parle de “pose” fiscale dans ses tracts, mais on sait à quoi s’attendre !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)