Accueil > Bulletins > Année 1998 > Bulletin - Octobre 1998 > À l’écoute de Beaumont

À l’écoute de Beaumont

vendredi 2 octobre 1998, par le bureau

Pénétrante / Sortie Sud

Nous suivons toujours avec rigueur ce dossier. Même pendant l’été, nous n’avons pas relâché notre action. Nous avons constaté chez les décideurs et responsables les points suivants :

  • notre dossier a semé le trouble et suscité des réflexions ; désormais le projet DDE (que le Maire défendait l’an passé) n’est plus accepté en l’état et sa remise en cause progresse incontestablement,
  • la situation actuelle est jugée mauvaise dans la traversée de Beaumont et l’accès sur Clermont mais nous pensons être arrivés à empêcher que le « remède » soit pire que le mal,
  • nous pouvons affirmer aujourd’hui qu’il n’y aura pas d’enquête d’utilité publique avant 1999, mais, attention, rien n’est joué. Nous devons tous rester vigilants.

Si vous souhaitez plus d’information, nous tenons toujours quelques dossiers à votre disposition (Contactez notre secrétariat).

Regrets

Pourquoi ne pas avoir organisé, à Beaumont, une soirée avec grand écran à la Salle des Fêtes lors de la finale de la Coupe du Monde. Cela aurait été facile, sympa, convivial et apprécié de tous (en particulier des jeunes).

Regrets (bis)

Décidemment Beaumont s’individualise. Dans les autres communes de
l’agglomération, les réunions du conseil municipal sont suivies d’un compte-rendu dans La Montagne. Pour Beaumont, toujours rien !

Boisbeaumont : Mobilisation des locataires

Devant le manque d’entretien et la détérioration des parties communes de leurs immeubles, les occupants des 19 et 21 de l’Allée du Parc ont écrit à leur gestionnaire (SCIC) en adressant un double de leur courrier à la Mairie et à IDÉES. Nous les soutenons dans leur initiative et leur avons écrit en ce sens. Déjà, au conseil municipal du 15 juin 98, par la voix de François Saint-André, nos élus s’inquiétaient des frais de gestion et d’une erreur d’imputation de charges. Affaire à suivre... Nous restons vigilants, attentifs aux problèmes quotidiens de nos concitoyens.