Accueil > Bulletins > Année 1999 > Bulletin - Février 1999 > À l’écoute de Beaumont

À l’écoute de Beaumont

lundi 1er février 1999, par le bureau

P.O.S.

En novembre dernier, 2 enquêtes publiques se sont déroulées, l’une modifiant la zone de Champ Madame, l’autre constituant la 7e modification du plan d’occupation des sols. Observons tout d’abord qu’avec 7 modifications, on est bien loin du POS initial et qu’une réelle information sur les projets d’urbanisme s’impose. Notons aussi que plus de 90 % des observations formulées l’ont été par des adhérents d’IDÉES Pour Beaumont, ce qui confirme notre présence quotidienne sur le terrain (hélas, nous sommes bien seuls à mener ces actions). Enfin, nous déplorons une méconnaissance des notions élémentaires d’urbanisme par le commissaire-enquêteur (qui pourtant intervient depuis de longues années sur Beaumont). Dernier point : à cette occasion, un conseiller de la majorité a affirmé que l’emprise pour une voie entre Pourliat et Collège n’existait plus. C’est faux ! Si A. Dumeil veut vraiment lever les doutes à ce sujet, nous lui demandons de procéder à la rectification requise, immédiatement.

Les pots de fleurs

Sollicités par des Beaumontois, nos élus ont proposé au Maire l’installation d’un banc, rue du Masage, entre le cimetière et la place du Parc. Un lieu s’y prêtait bien, l’élargissement du trottoir et la présence d’arbres rendant la halte agréable. La municipalité a donc procédé à la pose de ce banc, mais à une vingtaine de mètres de l’endroit proposé. Bien entendu, nous n’allons pas chipoter (même si ce banc est plutôt « tristounet »).

Par contre, l’argumentation mise en avant pour modifier le lieu d’implantation nous consterne un peu : pensez donc, un banc, ça attire les jeunes, leurs canettes de bière et « les regroupements de fin de soirée » (réponse orale donnée à la commission Aménagement-Travaux du 22 septembre, confirmée par courrier le 29 septembre 1998).

Il y a de quoi s’interroger sur la place des jeunes à Beaumont ainsi que sur la conception que peut avoir la majorité municipale de la vie en général.

Certes les pots de fleurs ne posent pas de problèmes. Mais que restera-t-il à Beaumont si les jeunes fuient la commune ? : une commune-dortoir sans âme, sans animation, avec des commerces menacés.

Démocratie

1999 sera une année électorale. Une information pour les nouveaux électeurs aurait été utile et appréciée. Un simple communiqué dans La Montagne ou dans le bulletin municipal rappelant la date limite du 31 décembre pour s’inscrire sur les listes électorales aurait été efficace. Mais l’équipe majoritaire n’en a pas vu l’opportunité.

Agenda

Dès à présent, rendez-vous à la 5e Fête de la Châtaigne. En 1999, ce sera le samedi 16 octobre.

La vie d’IDÉES Pour Beaumont

L’Assemblée Générale annuelle d’IDÉES Pour Beaumont s’est tenue le lundi 1er février 1999. Le nouveau bureau en charge de l’association est désormais le suivant. Présidente : Claudette BONNIN, Secrétaire : Olivier DEVISE, Secrétaire-adjoint : Bruno AUBOIRON, Trésorier : Jacques COCHEUX, Trésorier-adjoint : Marcel CHAPUIS. À noter, l’adresse du secrétariat :

IDÉES Pour Beaumont - Olivier DEVISE, 53 Rue d’Alsace, 63110 BEAUMONT (Tél. : 04 73 26 58 48).