Révision du Plan Local d’Urbanisme de Beaumont et crise climatique

Conseil municipalPolitiqueRéchauffement climatiqueUrbanismeCirculation

Le projet de révision du Plan local d’urbanisme (PLU) est l’étape majeure d’une procédure débutée en 2016.
Après une phase de diagnostic, les grandes orientations de cette révision ont été détaillées dans le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD).

L’objectif prioritaire est de répondre aux besoins de logements, en particulier sociaux, sur notre commune. En effet, Beaumont fait l’objet d’une procédure de mise en carence par l’État du fait de l’insuffisance de projets de construction de logements, sociaux notamment et respecter la loi SRU [1].

Ainsi, 600 logements neufs sont prévus d’ici 2031 dont au moins un tiers de logements sociaux. Voici les projets validés par la majorité au dernier conseil municipal :

  • La Mourette : 100 logements dont une soixantaine de logements sociaux
    PLU 2021 de Beaumont : projet de construction à la Mourette
  • Les Chabades : 70 logements sociaux
    PLU 2021 de Beaumont : projet de construction aux Chabades (Rue Nationale)
  • Rue de l’Hôtel de ville : 70 logements dont une vingtaine de logements sociaux,
  • Rue des Percières / Alexandre Varenne : 15 logements collectifs
    PLU 2021 de Beaumont : projet de construction Rue des Percières / Rue Alexandre Varenne
  • Tous secteurs, dont la Chataigneraie et Centre Bourg : 25 logements dont 5 sur le périmètre de l’ancienne abbaye.

Fidèle à son engagement pour la justice sociale et un développement de notre commune bénéficiant à toutes et à tous, dans le respect des espaces nécessaires pour l’économie, l’attractivité, le développement durable et le mieux vivre, le groupe UNI·E·S pour Beaumont soutient sans ambiguïté ces orientations nécessaires pour éviter le vieillissement de la population mais aussi et surtout, contribuer à l’effort de construction de logements sociaux.

Pour autant, cette révision du PLU est incomplète et n’intègre pas suffisamment les conséquences du dérèglement climatique :

  • Sans une approche globale à l’échelle de notre commune, le projet Cœur de ville ne restera qu’une opération immobilière et non pas un levier pour changer durablement le visage de notre ville.
  • Sans prise en compte de la circulation traversante, induisant pollution, bruit et risques d’accidents, les questions environnementales ne seront pas sincèrement prises en compte. Les Beaumontoises et les Beaumontois attentent plus qu’un simple aménagement de voirie. .
  • Pour les constructions à venir, nous devons aller au-delà̀ du minimum obligatoire en termes de matériaux, coefficient pleine terre [2], zones de fraicheur, trames vertes...

C’est la condition indispensable pour développer une politique résiliente face au changement climatique. Ce PLU n’est clairement pas à la hauteur de ces enjeux.

[1Loi SRU : loi n° 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbains

[2Coefficient pleine terre : il se définit comme la proportion entre la surface en pleine terre (c’est-à-dire en continuité avec la terre naturelle, disponible au développement de la flore et de la faune) et la surface de l’unité foncière du projet

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)