Ne prenons plus de retard !

jeudi 7 avril 2022, par Groupe Uni·e·s pour Beaumont

UrbanismeConseil municipalRéchauffement climatiqueEnvironnement

Voici ce que mentionne le dernier rapport du GIEC [1] du 28 février dernier : « Tout retard dans la mise en œuvre d’une action concertée, globale et anticipée en faveur de l’adaptation et l’atténuation nous fera rater la courte fenêtre d’opportunité, qui se referme rapidement, pour garantir un avenir vivable et durable pour tous ».

Les collectivités territoriales sont le maillon indispensable de la mobilisation autour de cet enjeu majeur par la mise en œuvre d’actions concrètes.

Chaque projet proposé par la majorité doit s’évaluer au regard de cette responsabilité. Or, dans les grands dossiers en cours, l’adaptation de notre ville au changement climatique n’est pas prise en compte. Ainsi, la révision du plan local d’urbanisme (PLU) prévoit la construction d’un nombre élevé de logements (600) mais ne pose aucune contrainte en terme de végétalisation des sols et d’éco-responsabilité (terre végétale en relation directe avec les strates du sol naturel et proportion des surfaces favorables à la nature sur la chaque parcelle).

Le projet Cœur de Ville n’intègre pas ces contraintes et ne fixe aucune obligation environnementale pour les opérateurs immobiliers.

Il y a donc un risque réel à voir sortir de terre des projets qui vont densifier fortement notre ville, artificialiser les sols sans imposer en contre partie des espaces naturels communs. Un axe de programmation spécifique sur les mobilités est prévu au sein du PLU mais maintient en axes structurants la rue de l’hôtel de ville, l’avenue du Mont-Dore, la route de Romagnat, la rue Alexandre Varenne et l’avenue de l’Europe. Ce ne sont pas des aménagements que nous appelons de nos vœux mais une réorganisation complète du réseau viaire pour que notre ville respire enfin.

Dans la même logique, la présentation des orientations budgétaires 2022 n’évoque pas l’adaptation au changement climatique et la protection des populations. Les mesures d’adaptation intégrées dans les actions municipales sont insuffisantes. Ne prenons pas de retard !

[1GIEC : Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat
En anglais, IPCC : the Intergovernmental Panel on Climate Change

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.