Accueil > Édito > Rien de ce que fait la majorité municipale ne trouve grâce aux yeux de ses (...)

Rien de ce que fait la majorité municipale ne trouve grâce aux yeux de ses oppositions

lundi 8 décembre 2003, par le bureau

Les quelques lignes qui suivent en témoignent ...

  • Mai 2002 : “choix inopportuns, inadaptés et discutables faits pour le “futur Centre Associatif” qui en plus accumule un retard considérable, avec un “bricolage financier” qui se reproduit déjà pour le projet des locaux sportifs à La Mourette”.
  • Août 2002 : “vente de l’immeuble de la Tour pour des raisons politico-financières ; des classes préfabriquées de l’école dont le remplacement ne sont pas envisagées”.
  • Février 2003 : “cette fois rien ne va plus !” à propos de La Mourette et de la Halle des Sports.
  • Juillet 2003 “la ville de Beaumont n’a jamais été aussi sale, (...) les projets aussi stagnants”.
  • Septembre 2003 : Beaumont “véritable ZUP sud de Clermont”, avec une “politique culturelle qui se limite à reprendre les projets de l’agglomération”.
  • Octobre 2003 : le Chemin Vert “ruban décoratif (...) de plus en plus large sur les plans pour impressionner, de plus en plus colorié et de plus en plus cité, justement pour la démagogie”...
    et l’on pourrait continuer à l’infini...

Dernière sentence énoncée avec force et sans rire : “Bientôt trois ans de mandat pour la municipalité (déjà ou seulement, c’est selon) mais les promesses électorales ne se traduisent pas dans les faits.”

Certes, mais avec beaucoup d’indulgence, on pourrait considérer que l’opposition est fidèle à son rôle ... même si, en poussant la logique jusqu’au bout, elle devrait légitimement se réjouir de ne pas voir tenus des engagements qu’elle combattait ...

Nous nous permettons toutefois de penser que, si elle est si vindicative, c’est bien parce que à contrario, sans hâte mais sans faiblesse, les projets se réalisent. C’est d’ailleurs ce qui différencie l’équipe en place de celle - mais y en a-t-il jamais eu une ?- qui la précédait. Il vous faudrait d’ailleurs longuement solliciter votre mémoire pour vous rappeler un seul projet d’envergure mené à son terme lors de l’exercice précédent et nous craindrions de surcharger les carnets des psys voisins, pris d’assaut par des Beaumontois inquiets quant à leur santé mentale ... Rassurez - vous, leur mauvaise fois n’a d’égale que le vide abyssal qu’ils ont laissé dans vos têtes ... Nous nous contenterons, sans avoir à solliciter longuement nos neurones, de vous rappeler l’essentiel des réalisations conduites par les gens en place en moins d’un demi-mandat.

  • La Maison des Beaumontois dont l’ouverture se fait progressivement
  • La Halle ses Sports à l’automne 2004
  • Les premières réalisations du Chemin Vert
  • Le multi-accueil petite enfance avec le RAM, la crèche familiale et l’extension des heures d’ouverture de la halte-garderie
  • l’aménagement du quartier de La Mourette et la programmation de logements sociaux couplés avec des logements en accession sociale
  • le lancement de la rénovation du bourg (réalisation de l’immeuble de La Tour, étude sur le cloître, étude îlot Nord, étude chromatique, etc.)
  • la mise en chantier programmée de la rénovation de l’école Jean Zay
  • le lancement de l’étude de faisabilité d’un hébergement adapté pour personnes âgées
  • l’édition d’un bulletin municipal digne de ce nom et où l’opposition peut s’exprimer ce qui n’était pas le cas quand nous étions nous-mêmes opposants
  • de multiples réunions de concertation dans le cadre de la Démocratie Participative
  • le lancement de la révision du PADD et PLU
  • le suivi des nombreux travaux
  • la mise en place progressive d’une police municipale
  • le renforcement de la politique de propreté urbaine
  • la mise en place d’une politique culturelle à la hauteur d’une ville de 11 000 habitants (en partenariat avec de nombreuses institution du monde de la culture et des arts)...
  • sans parler de la rénovation profonde de l’école maternelle Jean Zay qui sera votée, c’est en tout cas le souhait de tous les adhérents de notre association, lors du prochain Conseil Municipal.

Nous comprenons tout à fait que les choix effectués puissent déplaire à une droite aussi caricaturale et conservatrice mais nier la réalité du travail accompli ne témoigne pas d’une grande honnêteté intellectuelle. Au lieu de se livrer à ce genre d’exercices, l’opposition ferait mieux de formuler des contre-propositions pertinentes même si on l’imagine mal réaliser aujourd’hui ce à quoi elle ne parvenait pas hier.