Accueil > Élections > Municipales > Municipales 2008 > Journal de campagne, numéro spécial - Mars 2008 > Quel programme, quelles propositions pour Beaumont ?

Quel programme, quelles propositions pour Beaumont ?

samedi 1er mars 2008, par le bureau

Pour l’équipe Union / IDÉES Pour Beaumont, nos propositions ne sont pas des promesses en l’air. Comme nous avons respecté depuis 2001 notre programme, nous nous engageons à respecter ces nouvelles propositions pour le mandat à venir.

Nous nous appuyons, sans démagogie, sur des valeurs fortes : le développement durable, le renforcement de la qualité de vie, le droit au logement qu’on soit jeune ou plus âgé, les solidarités entre tous, le soutien aux pratiques sportives, l’ouverture à la culture, bref, tout ce qui fait que la vie est riche et agréable à Beaumont.

L’évolution de notre cité et sa place renforcée dans notre agglomération sont là pour en témoigner : le bilan est bon. Nous vous proposons de réaliser encore ensemble de belles choses pour Beaumont.

Le Cœur de Ville

La ville de Beaumont souffre depuis trop longtemps de la perte de son vrai centre. La construction de Grand Champ dans les années 60-70 a entraîné une coupure quasi irrémédiable entre son ancien centre commerçant (le bourg) et le nouveau pôle de vie situé devant l’Hôtel de Ville. Pour empêcher que notre ville devienne une cité dortoir sans âme, il est impératif de s’engager à réaliser, comme l’ont fait de nombreuses autres villes de notre agglomération, un Cœur de Ville.

Selon certains, nous voudrions supprimer les espaces verts, les terrains de boules, et même les parkings, pour « bétonner » à tout va ! Et, pourquoi pas, démolir l’Hôtel de Ville ! Nous engageons simplement les électeurs à consulter la réalité des projets proposés.

Le cœur de ville

Le « Cœur de Ville »,« éco quartier », devra être exemplaire :

  • édification de commerces tels qu’une brasserie en pied d’immeubles,
  • valorisation des espaces publics par la création d’un mail avec des stationnements entre la mairie et la place du 8 Mai, et renforcement du marché
  • mixité sociale afin que chacun puisse bénéficier d’un logement de qualité,
  • zone pilote favorisant l’habitat à « énergie passive »,
  • extension de l’Hôtel de Ville (salle des mariages, etc.) et mise aux normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite ou handicapées,
  • extension du parc de la mairie, sa réhabilitation et celle des terrains de boules.

Nous n’en sommes aujourd’hui qu’aux études préliminaires. Nous nous engageons à mettre en place, dès le mois d’avril, un Comité de pilotage ouvert (associations, commerçants, usagers et représentants des habitants), qui, associé aux élus, étudiera toutes les options.

L’aménagement de La Mourette

Le quartier de La Mourette avait été conçu dans le cadre d’une ZAC en 1993 pour accueillir 1000 logements supplémentaires en collectifs. Nous avons élaboré un programme d’aménagement beaucoup moins dense avec 500 logements articulés entre la voirie classique, les espaces piétonniers et cyclables et surtout la portion du Chemin Vert qui le traverse.

Le quartier de la Mourette

De plus, des infrastructures publiques ont été réalisées ou sont en cours de réalisation : la Halle des Sports et le complexe sportif de la Mourette, le Tremplin en tant que bâtiment pouvant servir aux familles, aux jeunes et aux associations, un multi accueil pour les jeunes enfants en cours de construction ; des emplacements pour des commerces ou services sont réservés en pied d’immeubles place des Droits de l’Homme.

Tout en restant dans un cadre très urbain, la proximité du Chemin Vert donne la possibilité de promenades, de loisirs « libres » (terrain de rugby ouvert), de jeux pour les plus jeunes, etc.

Selon certains, nous voulions édifier « les tours des quartiers Nord de Clermont » et « bétonner » sans chercher à répondre aux besoins en matière de stationnement ! C’est quand même oublier les centaines de places de parking créées au sud du terrain de rugby, parking justement positionné à cet endroit pour éloigner les nuisances pour les habitants. Nous engageons les électeurs à nous rencontrer pour connaître la réalité de nos projets.

Afin de renforcer la qualité de vie du quartier, nous vous proposons :

  • d’exclure toute construction de logements sur les terrains situés au sud du parking rugby (emplacement réservé pour un équipement type piscine communautaire) ;
  • d’aménager le terrain vague rue des Noyers en espace vert planté dans la continuité du parc du Chemin Vert ;
  • de réaliser un stationnement en épis le long de la rue des Noyers afin de désengorger les emplacements occupés rue Clément Ader.

Stationnements rue Clément Ader

Ces réalisations compléteront l’aménagement de l’espace et favoriseront la qualité de notre environnement.

Le Tremplin

Le quartier de La Mourette est déjà largement pourvu en infrastructures dédiées au sport et aux loisirs de pleins airs. Un multi accueil (« crèche ») est en cours de construction. La logique d’aménagement est de proposer aux habitants un nouvel équipement pour les activités associatives et culturelles. De plus, les demandes en salles à Beaumont ne sont pas toutes satisfaites tant est grande la demande des associations ou des familles.

Quelle place pour les jeunes dans notre ville ? Quelles salles mettre à disposition des familles ? Faudrait-il en construire plusieurs, une dans chaque quartier ? Plutôt que de faire des promesses irréalistes, construisons ensemble un « Tremplin » pour Beaumont.

Afin de répondre aux nombreuses demandes des associations, des jeunes ou des familles, Le Tremplin offrira un studio de répétition de musique, un d’enregistrement, un espace d’exposition et surtout une salle, avec des gradins rétractables, permettant tout aussi bien des spectacles ou concerts, amateurs ou professionnels, que des rencontres ou réunions, bals ou soirées festives. Complétant la salle de la Maison des Beaumontois (180 places, intervenants extérieurs compris) et la Salle des Fêtes (400 à 600 places), le Tremplin, avec ses 230 places assises ou 300 debout, permettra une meilleure réponse pour tous.

La Plaine de Jeux et de Loisirs

Le Chemin Vert entre le parc de Boisbeaumont et le stade de l’Artière est une réalité depuis 2001. Réalisé par des acquisitions à l’amiable, sans expropriation, et en partenariat avec Clermont Communauté et le Conseil Général, il est un espace de promenade et de détente apprécié, reliant les quartiers entre eux. On y trouve différentes séquences engageant chacun à aller plus loin dans la découverte de ce « patrimoine vert » irremplaçable à quelques 2 kilomètres à vol d’oiseau du centre de Clermont : zone sportive, Cailloux du Chemin Vert, sentier archéologique, jardin, parcs de jeux, etc.

La plaine de jeux

À en croire nos opposants, le Chemin Vert, ils l’aurait fait aussi ! Mais pourquoi donc avoir attendu des années pour se rendre compte que c’était possible ? Difficile de s’attaquer de front à une réalisation qui fait aujourd’hui l’unanimité !

Afin de renforcer l’attractivité du Chemin Vert, de valoriser notre environnement, de répondre aux demandes des jeunes et des familles, nous vous proposons la création d’une Plaine de Jeux et de Loisirs située à l’Est du stade de l’Artière.

Divers terrains appartiennent à la commune. Ils sont situés à distance raisonnable des habitations. En bordure immédiate de l’Artière, les espaces disponibles seront remis en culture sous forme de jardins familiaux. Parallèlement, une zone de détente et de pratiques sportives « ouvertes » sera aménagée.

Le projet fera l’objet d’une étude préalable et suivi par un Comité de Pilotage largement ouvert. Il complètera la rénovation des infrastructures sportives du stade de l’Artière.

La Châtaigneraie : un patrimoine et un poumon vert pour Beaumont

Le Chemin Vert sera poursuivi jusqu’au bois de la Châtaigneraie. Ce secteur,longtemps menacé, a été mieux protégé par la municipalité en 2005 grâce à l’extension de l’Espace Classé Boisé inscrit au Plan Local d’Urbanisme. Chaque fois que cela a été possible, la ville s’est rendue propriétaire de parcelles, les surfaces communales sont ainsi passées de 3390 m2 en 2002 à 9168 m2 en 2008.

La Châtaigneraie

Les Beaumontois n’ont pas la mémoire courte : fin 2000/début 2001, le projet d’extension de la clinique de la Châtaigneraie prévoyait un grignotage du bois de la Châtaigneraie. L’arrivée de l’équipe UNION-IDEES Pour Beaumont a stoppé ce projet et a permis l’extension de l’Espace Classé Boisé en tant que périmètre de protection de ce patrimoine vert.

L’acquisition récente de surfaces plus importantes (la « carrière ») favorise un meilleur aménagement par la mise en place de cheminements, par la sécurisation et par le reboisement si besoin est.

La réhabilitation du bourg

La réhabilitation du bourg a été engagée dès le mandat 2001/2008. Même s’il s’agit d’une opération de longue haleine, et d’autant plus délicate que le parcellaire est complexe et qu’aucune expropriation n’a été faite, de nombreuses actions ont été réalisées (rénovation de l’immeuble de la Tour, rénovation totale ou partielle des rues du 11 Novembre, Nationale, Victor Hugo, mise en place de bacs enterrés, charte chromatique et aide à la rénovation des façades, peinture murale place Montehus, construction de la halle communale à la place de la grange en ruine, nombreuses acquisitions afin d’anticiper sans expropriations l’aménagement en cours, etc.

Le centre-bourg

D’autres actions sont en bonne voie : c’est le cas de la quinzaine de logements sociaux et pas-de-porte du quartier Del Pla dont la rénovation est programmée pour les premiers mois de 2008.

À en croire certains, rien n’a été fait pour le bourg ancien. C’est oublier un peu à la légère, non seulement la complexité de l’opération, mais aussi tout ce qui a été fait dans le plus grand respect des habitants présents et en cherchant à offrir des logements de qualité et pour tous.

Nous vous proposons de continuer la réhabilitation du bourg par la finalisation du quartier Del Pla, l’ouverture de la « Porte Nord » au sud de la rue de Grand Champ, la mise en chantier du quartier « Terrail », la bonification des espaces publics (fontaines, réhabilitation du parvis de l’église Saint Pierre).

Dès 2008, l’aide aux ravalements de façades respectant la charte chromatique dans le bourg sera multipliée par deux.

PDF - 2.2 Mo
Journal de campagne numéro spécial – Mars 2008

Voir en ligne : Article original sur le site Union / IDÉES Pour Beaumont